• La page des oiseaux rares

    Sûrement la source ornithologique la plus populaire au Québec, la page des oiseaux rares recoit plus d'un million de visites par année. Plus de détails
  • Magazine

    Le magazine QuébecOiseaux aborde dans chaque numéro l'actualité, présente des sites d’observation fréquentés par les ornithologues amateurs, des livres, de l’équipement et un calendrier d’activités et donne des trucs pour attirer les oiseaux dans sa cour. On y retrouve aussi des chroniques portant sur les oiseaux d’ici, les observations saisonnières et la photographie. Plus de détails
  • eBird Québec

    Le portail eBird Québec permet aux ornithologues de contribuer au suivi des populations d’oiseaux, tout en offrant des outils interactifs de visualisation des données (cartes de répartition, histogrammes de présence, etc.). Plus de détails
  • Appuyez le Regroupement

    En devenant membre de QuébecOiseaux, vous contribuez à la protection des oiseaux, à l'émergence de la science citoyenne et à l'amélioration du losir ornithologique en plus d'obtenir un bouquet d'avantages exclusifs aux membres du Regroupement. Demandez votre carte dès maintenant. Plus de détails
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4

63 000 $ amassés pour la 2e édition de la soirée-bénéfice Sur les ailes du jazz au profit de QuébecOiseaux et annonce d'un partenariat exclusif avec la Sépaq

real webLe mercredi 22 février avait lieu la 2e édition de la soirée-bénéfice annuelle au profit de QuébecOiseaux, Sur les ailes du jazz, présentée par la Sépaq. Près de 200 convives ont eu le privilège de vivre une expérience gastronomique et musicale en compagnie du quintette jazz Sarah D. Hakim, au Conservatoire de Montréal. Une somme de 63 000 $ a été amassée grâce aux commanditaires, invités et donateurs.

Plusieurs partenaires étaient de la partie, notamment la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq) et Hydro-Québec, qui s'est impliquée dans l'organisation de l'événement depuis le tout début. Il va sans dire que l'endossement de ceux deux partenaires majeurs représente un appui inestimable. Un cocktail dînatoire de réseautage a précédé le concert jazz et les convives ont pu discuter d'environnement, d'ornithologie et de plein air.

S'ensuivit le concert-jazz qui était animé par Pierre Verville, porte-parole de QuébecOiseaux dont les interventions humoristiques ont été fortement appréciées. La comédienne et chanteuse Sarah Dagenais Hakim a envouté son auditoire de sa voix suave, savamment accompagnée d'un quatuor jazz dont la complicité était palpable. La réécriture jazz de plusieurs pièces populaires en ont séduit plus d'un, dont une version touchante de La Bohème de Charles Aznavour, pour laquelle Pierre Verville a emprunté la voix de l'interprète original, pour une finale mémorable.

Le président du conseil d'administration de QuébecOiseaux, monsieur Réal Bisson a tenu à souligner l'importance de l'engagement citoyen en environnement. « Lorsqu'on œuvre au sein d'un organisme sans but lucratif, il n'y a rien qui nous fait plus plaisir que de se sentir appuyé par des gens qui croient en notre mission, comme vous ici ce soir. Je n'ai qu'un mot en tête et c'est merci de nous appuyer ».
Lors de la soirée, monsieur John MacKay, PDG de la Sépaq et président d'honneur de la soirée, a annoncé une entente de partenariat avec QuébecOiseaux. Cette entente en trois volets indique que QuébecOiseaux aura à déterminer les espèces-vedettes de chaque parc du réseau de la Sépaq, faire une étude de faisabilité pour la création de bornes interactives et/ou applications mobiles pour faire connaître les oiseaux des parcs et finalement, trouver une façon d'implanter le Grand Défi QuébecOiseaux dans tout les parcs de la Sépaq.

Notons que madame Marie Dumontier, membre du conseil d'administration de QuébecOiseaux, a assuré avec aplomb la présidence du Comité de la soirée-bénéfice pour une deuxième année consécutive.