Conservation

Inventaires de Martinets ramoneurs dans les bâtiments religieux

Le Martinet ramoneur est un petit oiseau aux ailes arquées et au corps en forme de cigare. Il passe la majeure partie de son temps en vol, chassant de petits insectes dont il se nourrit. Il arrive au Québec dès la fin avril et retourne passer l’hiver en Amérique du Sud en septembre. Ayant subit un déclin de 95 % depuis 1968, le Martinet ramoneur figure maintenant sur la liste des espèces menacées au Canada selon la Loi sur les espèces en péril. Les causes exactes de son déclin sont encore inconnues, mais la perte d’habitat a probablement joué un rôle important dans la diminution de sa population.

Autrefois, les gros arbres morts étaient utilisés par le Martinet ramoneur comme sites de nidification ou de repos (dortoir). Ces chicots se faisant rares depuis l’avènement de la foresterie industrielle, le martinet a adopté les cheminées de maçonnerie comme habitat alternatif. Aujourd’hui, les cheminées sont les principaux sites utilisés par l’espèce.

Pourquoi s’intéresser aux cheminées des bâtiments religieux ?

Au Québec, les bâtiments religieux (églises, presbytères, couvents) représentent 57% des sites connus de nidification et de dortoir pour le Martinet ramoneur. En effet, les cheminées adéquates pour le martinet ont généralement été construites avant 1960, ce qui est le cas de la majorité des bâtiments religieux de la province. De plus, les cheminées de tels bâtiments sont plus résistantes que les cheminées des maisons construites durant la même période, qui sont pour la plupart détériorées. Conséquemment, la conservation des cheminées de bâtiments religieux constitue une véritable bouée de sauvetage pour le Martinet ramoneur!

Objectifs des inventaires :

  • Explorer les bâtiments religieux qui ne font pas déjà l’objet d’un suivi dans le cadre des inventaires du Service canadien de la faune (SCF) ou du suivi des espèces en péril (SOS-POP) afin de déterminer si la cheminée est accessible et propice à être utilisée par le Martinet ramoneur;
  • Déterminer si les cheminées de bâtiments religieux sont utilisées par le martinet comme lieu de rassemblement pour y passer la nuit (dortoir);
  • Déterminer si les cheminées de bâtiments religieux sont utilisées par le martinet comme site de nidification.

Déroulement des inventaires

Les bâtiments religieux à visiter, partout au Québec, seront déterminés par le Regroupement QuébecOiseaux. Il s’agira essentiellement de cheminées n’ayant jamais été visitées auparavant ou dont le dernier suivi remonte à quelques années. De plus, certains bâtiments devant être rénovés prochainement seront également visés afin de vérifier leur utilisation par le martinet. Ces dernières informations permettront au RQO d’intervenir auprès du gestionnaire du bâtiment, le cas échéant.

Deux inventaires (durée ~1h) devront être réalisés pour chaque bâtiment :

  1. Du 21 mai au 6 juin 2014 : inventaire au coucher du soleil, pour vérifier l’utilisation de la cheminée comme dortoir;
  2. Du 1er juillet au 10 août 2014 : inventaire en plein jour, pour vérifier l’utilisation de la cheminée comme site de nidification.

Ce projet se veut un complément aux deux suivis de Martinet ramoneur existants au Québec, soit le suivi des dortoirs géré par le Service canadien de la faune, et le suivi des sites de nidification (SOS-POP) géré par Pierre Fradette du Regroupement QuébecOiseaux.

Les personnes désirant participer aux inventaires de Martinets ramoneurs dans les bâtiments religieux doivent contacter Geneviève Perreault, au 1 888 OISEAUX (647-3289) ou à l'adresse Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. .

Visionnez une vidéo de Martinets ramoneurs entrant dans une cheminée dortoir :

 MARA R-Can medium large

 

 

 

 

 

 Crédit vidéo : Bruno Tremblay (www.lanatureasonmeilleur.blogspot.com)

Guide du participant (document PDF)
Formulaire de données (document PDF)
Exemple de formulaire rempli (document PDF)
Dépliant Connaître et protéger le Martinet ramoneur (document PDF)

Ce projet est rendu possible grâce à la contribution financière de :
logo-EC-6k
logo-EC-6k