Bulletin Le Migrateur

Le Migrateur - février 2016

 
LE BULLETIN ÉLECTRONIQUE DU REGROUPEMENT QUÉBECOISEAUX
FÉVRIER 2016
BIENTÔT 35 ANS À SUIVRE LES POPULATIONS D'OISEAUX
Faites un don

QUÉBECOISEAUX ET LA COMMUNAUTÉ

Lire sur le site WEB

Suivez-nous sur
F A C E B O O K
Commentez sur
T W I T T E R

QuébecOiseaux fait deux nouveaux heureux parmi ses membres
Pour une troisième année consécutive, le concours-voyage ornithologique destiné aux membres individuels du Regroupement QuébecOiseaux fait des heureux.

Catherine Gauthier-Dion de Saint-Antoine-de-Tilly a bondi de joie lorsqu’elle a appris la nouvelle. Son prix de 3 500 $ pourra être utilisé pour une destination de son choix parmi les suivantes :
Arizona, îles Galapagos, Catalogne, Costa Rica, voire d’autres endroits qui s’ajouteront sans doute puisqu’elle aura deux ans pour choisir sa destination.

Par ailleurs, Louise Lemoine de Adstock a remporté le deuxième prix de ce concours, soit une lunette de repérage Viper HD 15-45×65 avec un trépied Summit SS-P de Vortex.
Avec son grossissement de 45X, madame Lemoine ne ratera aucun détail lors de ses prochaines observations.
Nous tenons à remercier Groupe Voyages VP et le guide Serge Beaudette avec qui QuébecOiseaux s’est associé pour la portion voyage de ce concours.

Nos remerciements vont également à Vortex Canada, fabricant réputé, et fidèle commanditaire de QuébecOiseaux. Il a été possible d’offrir plus de 4 865 $ en prix grâce à la générosité de nos partenaires.

HAUT


Le Grand Défi est de retour

C’est devenu une tradition : le Grand Défi QuébecOiseaux est attendu par de nombreux ornithologues québécois, et ces derniers apprécieront sans doute les améliorations apportées cette année.

Du 1er au 31 mai 2016, les équipes pourront choisir la date idéale pour réaliser leurs 24 heures d’observation. Encore cette année, deux formules sont offertes aux participants : la formule stationnaire, plus écolo, sur un site de 10 mètres de diamètre, et la formule mobile qui autorise les déplacements à la condition que les membres de l’équipe ne soient pas séparés lors des observations.

QuébecOiseaux a récemment sondé ses membres et les participants des éditions passées afin de déterminer lequel de trois projets de conservation soumis devait être privilégié dans le cadre de l’édition 2016 du Grand Défi. Le choix
s’est arrêté sur celui touchant les Hirondelles noire, rustique et à front blanc, trois espèces insectivores fortement menacées au Québec, ainsi que la Crécerelle d'Amérique, projet de conservation déjà retenu par QuébecOiseaux.

Les sommes amassées l’an dernier ont été réparties parmi 26 organismes différents et ont permis entre autres de soutenir les dossiers de protection de l’Hirondelle noire et de l’Hirondelle de rivage menés par QuébecOiseaux.

Participez au Grand Défi 2016 et contribuez au financement de projets de conservation importants, pour lesquels il n’existe pas de programme de financement gouvernemental. Comme d’habitude, de nombreux prix seront offerts aux participants et aux donateurs.

Lisez tous les détails et inscrivez votre équipe au www.quebecoiseaux.org/gdqo.


Serez-vous des nôtres?

QuébecOiseaux tiendra le 17 mars prochain, sa première soirée-bénéfice dans le cadre d’un concert très spécial intitulé Les Grandes musiques de la nature. Sensible à la mission de QuébecOiseaux, André Besner, Chef environnement et développement durable chez Hydro-Québec, a accepté la présidence d’honneur de l’événement.

Afin de favoriser les échanges entre amoureux de la nature, vous êtes conviés à un cocktail dinatoire dès 18h30 alors que nous vous offrirons bouchées gastronomiques, vin et rafraichissements. Après le cocktail, les convives seront invités à prendre place dans la salle pour le spectacle prévu pour 20h00.

Pierre Verville anime un spectacle inédit
La programmation de la soirée s’inspire des oiseaux et de la nature. Le très doué Quatuor Andara vous offrira une musique qui passera du classique au semi-classique en passant par le jazz. Nous vous invitons à consulter la page du concert pour la programmation complète de la soirée.

Notre porte-parole Pierre Verville est un être doué de plusieurs talents. Bien connu pour ses imitations et pour son jeu devant la caméra, il a déjà participé au Festival de jazz de Montreux. Accompagné au piano par le compositeur-arrangeur Anthony Rozankovic ainsi que du Quatuor Andara, Pierre interprétera de façon très originale, la pièce Luiza, du célèbre compositeur brésilien Antônio Carlos Jobim.

À l’animation, Pierre nous prépare de savoureuses présentations inédites, alors ne soyez pas surpris d’entendre Michel Tremblay vous présenter le Cygne de St-Saëns.

Ne ratez pas cette soirée mémorable et contribuez à nos projets de conservation et de protection des oiseaux. Les biologistes de QuébecOiseaux seront sur place pour vous saluer et répondre à vos questions. Nous espérons vous rencontrer en grand nombre, cette soirée est importante pour la continuité de nos projets.

Pour acheter un billet, veuillez vous rendre au www.quebecoiseaux.org/soiree-benefice


Le printemps dans les pages du magazine QuébecOiseaux
Michel Préville, Rédacteur en chef

L’Hirondelle noire marque le printemps dans la prochaine édition du magazine QuébecOiseaux, avec deux articles qui lui sont consacrés : l’un fait le point sur l’état des populations en déclin dans l’est de l’Amérique du Nord, l’autre se penche sur les conditions gagnantes pour établir une nouvelle colonie dans un nichoir.

Du côté des sciences naturelles, un reportage permet de découvrir la petite histoire de la collection d’ornithologie du Musée de la nature et des sciences de Sherbrooke qui contient plus de 6 200 spécimens. Amorcée il y a plus de 135 ans, cette collection a pu compter sur la contribution de nombreux naturalistes d’ici et d’ailleurs – dont certains des plus réputés.

L’artiste Damien Robitaille est bien connu à titre d’auteur-compositeur-interprète, mais un peu moins comme ornithologue. En entrevue, il raconte avec enthousiasme comment lui est venue sa passion pour les oiseaux, et il explique ce que lui procure ce loisir.

La chronique Destination convie les lecteurs à traverser le lac Érié et à découvrir quatre sites naturels de l’Ohio, réputés pour la migration printanière des parulines et se trouvant en face de Pointe-Pelée.

À lire également, un article sur la fragmentation des habitats, un portrait du Cormoran à aigrettes, une chronique photo consacrée au Bécasseau maubèche, l’essai de jumelles d’entrée de gamme, un texte de l’écrivain Jean O’Neil illustré par le peintre animalier Ghislain Caron et, bien sûr, les actualités, les observations saisonnières, le calendrier des activités et le traditionnel « défi ».

Cette nouvelle édition de QuébecOiseaux sera distribuée aux abonnés au cours de la troisième semaine de février et apparaîtra en kiosque au début de mars.

Consultation publique concernant les changements à la réglementation sur les oiseaux migrateurs

Tel que nous vous l’annoncions dans la dernière édition du Migrateur, le Service canadien de la faune a retenu la proposition de la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs et permettra la chasse à la tourterelle à compter de l’automne 2016.

La prochaine étape en vue d’une réglementation de la chasse à la tourterelle au Québec est la consultation du grand public, via la gazette officielle du Canada. Lors de cette étape, tout individu ou organisation peut faire valoir son avis auprès du ministère avant que les règlements projetés n’entrent en vigueur.

Nous mettons à votre disposition un document de consultation sur les propositions de 2015 de modification de la réglementation fédérale sur la chasse aux oiseaux migrateurs considérés comme gibier pour les saisons de chasse 2016-2017 et 2017-2018. La période de consultation publique se tient jusqu’au 28 février prochain. Durant cette période, vous êtes invités à soumettre des commentaires par courriel à l’adresse suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. .

Vous trouverez également, dans le document de consultation de plus amples renseignements sur la façon de soumettre des commentaires.
.

Des nouvelles de SOS-POP
Pierre Fradette - Biologiste QuébecOiseaux

Le Suivi se poursuit ! — Après un ralentissement d’une année, voilà que le programme de Suivi des populations d’oiseaux en péril (SOS-POP) reprend son envol. En effet, QuébecOiseaux a reçu le financement nécessaire pour rétablir son réseau de bénévoles et poursuivre ses efforts visant à documenter l’occupation des sites importants pour la conservation des espèces en situation précaire. Précisons que ces lieux importants sont des habitats servant à la nidification ou bien des aires de concentration utilisées pour l’alimentation ou le repos des espèces concernées. Quelque 12600 sites de cette nature sont enregistrés dans la banque de données.

SOS-POP Site: BN0002 Rimouski, marais Sacré-Coeur/espèce: Bruant de Nelson. État du suivi: 1ere occupation - 1980; dernier inventaire en 2015; dernière occupation en 2015

La liste des espèces en situation précaire s’allonge également au fil des ans. Pas moins de vingt-sept espèces ont été désignées légalement et les comités consultatifs au fédéral et au provincial ont recommandé des statuts pour treize autres taxons ce qui porte à 40 le nombre d’espèces retenues par le programme SOS-POP. Afin d’obtenir le statut de ces espèces, consultez le document Excel en cliquant ICI.

Devant l’impossibilité de suivre des milliers de sites annuellement, une opération annuelle doit donc être stratégique et se concentrer sur une ou deux espèces. Les efforts sont optimisés en adhérant aux calendriers d’inventaire prévus dans les plans de rétablissement de l’une ou l’autre des espèces désignées. Nous devons attirer l’attention du plus grand nombre de participants dans la communauté ornithologique afin de découvrir ces hauts lieux et pour en documenter l’occupation. Aussi, la formation d’équipes (responsables régionaux et participants) au sein des clubs et sociétés membres de QuébecOiseaux est en cours. Les priorités de suivi seront établies par le comité de supervision de ce programme lequel se réunira en mars. L’opération de terrain sera lancée vers la fin avril.

Des nids à l’abri ! — Saviez-vous que pour des espèces forestières, telles que la Grive de Bicknell et le Garrot d’Islande, des modalités d’intervention en territoire public préservent l’habitat et donc les nids et les aires d’élevage de ces espèces. Les données récoltées avec les précisions sur la localisation des oiseaux servent à établir des polygones considérés en aménagement écosystémique de nos forêts. Tout signalement géoréférencé constitue donc un pas important pour la conservation. Voilà un exemple et l’une des nombreuses raisons de s’impliquer comme bénévole dans le programme SOS-POP.

Engagez-vous ! — Vous aimeriez y participer dans un certain rayon d’action près de votre résidence? Contactez le responsable régional d’un club ou le coordonnateur provincial, Pierre Fradette.

Si vous êtes témoin d’un indice de nidification ou d’un rassemblement important à une halte migratoire, prenez la peine de le signaler en vous servant du formulaire électronique ou de eBird.

Information disponible prochainement sur le site Web du MFFP

Atlas des oiseaux nicheurs du Québec
Marie-Hélène Hachey,
adjointe à la coordination. Atlas des oiseaux nicheurs du Québec

Le travail de rédaction du nouvel atlas est officiellement amorcé alors qu’une petite équipe a été mise sur pied pour rédiger une partie des comptes rendus sur les espèces. À compter du printemps 2016, d’autres rédacteurs seront sollicités pour écrire des textes supplémentaires. Par ailleurs, l’année 2015 a été très productive pour les bureaux de l’Atlas : les dernières mentions ont été validées par le Comité de validation provincial, plusieurs cartes ont été produites et un appel au public a permis de recueillir plus de 2 500 photos des différentes espèces d’oiseaux du sud du Québec. Merci à tous ceux et celles qui participent au projet ou qui l’appuient!

Nous tenons à remercier toutes les personnes et organismes ayant contribué à la réalisation de ces outils.

Quelques précautions à prendre avant d'entreprendre des travaux ou de ramoner votre cheminée

QuébecOiseaux a récemment publié un communiqué prévenant les citoyens de Montréal de prendre quelques précautions pour éviter de déranger le Martinet ramoneur avant de procéder à des travaux sur leur cheminée afin de se conformer à la nouvelle réglementation sur les foyers. Bien que ces recommandations aient été présentées en lien avec la nouvelle réglementation municipale de Montréal, nous souhaitons préciser que celles-ci s'appliquent également à toutes les municipalités et à tous les propriétaires de cheminées.

Il est important de comprendre que le simple fait de procéder à des travaux sur une cheminée ou de la ramoner pendant la période de nidification, constitue une menace potentielle pour le Martinet ramoneur, une espèce menacée. En effet, de telles activités pourraient entraîner, par inadvertance, le dérangement de l’oiseau, ou encore, la destruction de nids et d’œufs, ce qui contrevient à la Loi sur les espèces en péril et à la Loi de 1994 sur la convention concernant les oiseaux migrateurs.

Pour plus d’information, nous vous invitons à visiter le www.quebecoiseaux.org/macheminee.
Deux nouveaux nichoirs pour l’Hirondelle noire installés par le Club d’ornithologie de Longueuil
Simon Bédard, Biologiste, QuébecOiseaux

QuébecOiseaux tient à féliciter le Club d’ornithologie de Longueuil (COL) pour l’installation de deux robustes nichoirs à Hirondelles noires dans deux parcs de la Ville de Longueuil au mois de novembre dernier.

Nos félicitations visent particulièrement M. André Provost du COL qui est le maître d’œuvre de ces ingénieuses installations. Nous tenons également à remercier chaleureusement Mme Lise Vézina qui a fait don d’un de ces nichoirs.

Nous soulignons également l’engagement de la Ville de Longueuil qui a permis d’ériger les nichoirs dans le Parc de la Cité et le Parc Michel-Chartrand en plus d’avoir coulé les assises en béton permettant de recevoir les deux nichoirs. Les chefs d’unité des parcs-nature de la Ville de Longueuil, M. Patrick Vandal et M. Alain Chastellas, ont pleinement participé à cet effort collectif.

Cet admirable projet a été financé par les dons recueillis par le COL lors du Grand Défi QuébecOiseaux.

La réalisation d’un tel projet, particulièrement dans des lieux publics, demande beaucoup de rigueur puisqu’il faut s’assurer d’une installation robuste et sécuritaire pour éviter que les structures soient sujettes au vandalisme. De plus, l’entretien saisonnier et à long terme doit également être prévu.

Tous ces efforts permettront d’offrir des habitats d’excellente qualité pour une espèce qui en a grand besoin, puisque la population québécoise d’Hirondelles noires a chuté de plus de 90% depuis 1970.

Nous sommes tous très impatients d’aller faire nos premières observations d’Hirondelles noires dans ces deux nouveaux nichoirs!
Les oiseaux d’hier à aujourd’hui dans la région de Saint-Jean-sur-Richelieu

Le Club d’Ornithologie du Haut-Richelieu invite tous les ornithologues à une activité le mercredi 13 avril 2016 de 16 h 30 à 21 h 30, à l’Érablière du Club de Golf de la Vallée des Forts, au 1145 Petit-Bernier à Saint-Jean-sur-Richelieu. Cette activité est réalisée dans le cadre des fêtes du 350e anniversaire de la ville de Saint-Jean-sur-Richelieu.

Nous avons le plaisir de vous annoncer que monsieur Jean-Sébastien Guénette, directeur général de QuébecOiseaux, sera le président d’honneur de cette soirée, dont voici un aperçu de la programmation :
  • Observations d'oiseaux accompagnées d'un ornithologue;
  • Informations et échanges : des tables de présentation seront disposées pour permettre l'échange entre représentants d'organismes, naturalistes, agents d'information et visiteurs;
  • Souper de Cabane à sucre (facultatif) au coût 16 $ taxes incluses pour les adultes, service en sus. Réservation requise au 450-346-6090;
  • Conférences et animation par Réal Boulet, ornithologue chevronné féru d'histoire, proposera une conférence ayant pour thème: la présence des oiseaux à Saint-Jean-sur-Richelieu de l’époque du régiment de Carignan-Salière en 1666 jusqu’au début du siècle dernier;
  • Denis Henri, technicien garde-parc et ornithologue passionné, nous entretiendra sur les oiseaux présents actuellement dans la région de Saint-Jean-sur-Richelieu;
  • Animation de personnages en costume d’époque (1666) égaiera l’assistance au cours de ces deux conférences.

La soirée se terminera à 21 h 30. Bien sûr, les visiteurs arrivent au moment qui leur convient.

Quelques organismes préoccupés de nature et d’oiseaux ont été invités à animer des kiosques d’information et d’échanges avec les visiteurs. QuébecOiseaux, le Club d’ornithologie du Haut-Richelieu, la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq), le Centre d’Interprétation du milieu écologique du Haut-Richelieu (Cime Haut-Richelieu), le Comité de concertation et de valorisation de la rivière Richelieu (Covabar).

D’autres organismes pourraient s’ajouter. Cette activité est gratuite et ouverte à tous. Parlez-en autour de vous!

Pour plus d’information : https://www.facebook.com/events/1134667426573250/ ou http://www.cohr2013.com/COHR350.html.


Crédits photo :Coq de roche@Serge Beaudette, Martinets ramoneurs © Larry Gridley, nichoirs© André Provost, bécassine de Wilson@Michel Asselin