Connexion

Connexion

  • La page des oiseaux rares

    Sûrement la source ornithologique la plus populaire au Québec, la page des oiseaux rares recoit plus d'un million de visites par année. Plus de détails
  • eBird Québec

    Le portail eBird Québec permet aux ornithologues de contribuer au suivi des populations d’oiseaux, tout en offrant des outils interactifs de visualisation des données (cartes de répartition, histogrammes de présence, etc.). Plus de détails
  • Appuyez le Regroupement

    En devenant membre de QuébecOiseaux, vous contribuez à la protection des oiseaux, à l'émergence de la science citoyenne et à l'amélioration du losir ornithologique en plus d'obtenir un bouquet d'avantages exclusifs aux membres du Regroupement. Demandez votre carte dès maintenant. Plus de détails
  • Le Migrateur

    Gratuit pour tous les usagers du site web, notre infolettre vous tient informé des nouvelles concernant le Regroupement. Le Migrateur est votre source d'information envoyée directement dans votre boite courriel et vous avez aussi accès aux archives en ligne en tout temps. Plus de détails
  • Magazine

    Le seul périodique à traiter des oiseaux du Québec, il fêtera ses 25 ans au printemps 2014 avec un numéro spécial de 76 pages à ne pas manquer. Abonnez-vous dès maintenant pour le recevoir chez-vous avant sa sortie en kiosque. Les membres de QuébecOiseaux obtiennent 15% de rabais sur l'abonnement. Plus de détails
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Candidatures recherchées pour siéger au conseil d'administration du Regroupement QuébecOiseaux

Le conseil d’administration est présentement à la recherche de candidatures qui, grâce à la variété de leurs compétences et expériences, seront en mesure de contribuer efficacement à la direction du Regroupement QuébecOiseaux dont la mission est le développement du loisir ornithologique et la protection des oiseaux et de leurs habitats.

Cette année, nous cherchons plus spécifiquement des candidats et des candidates ayant de l’expertise dans l’un ou l’autre des secteurs suivants :

  • Comptabilité, vérification;
  • Promotion, marketing;
  • Collecte de fonds;
  • Communications, campagnes de sensibilisation;
  • Réseau dans le secteur privé et les corporations.

Lire la suite...

Invitation à participer à l'assemblée générale 2014

Le Regroupement QuébecOiseaux invite tous ses membres à participer à la 33e assemblée générale annuelle qui se tiendra le samedi 13 septembre prochain, au Pavillon de l’Île, situé au 480 boul. d’Youville, à Châteauguay. Voici l’horaire de la journée :

  • 06h30 – Excursion libre dans les sentiers du Refuge faunique Marguerite-d’Youville;
  • 10h00 – Atelier de discussion sur le portail eBird Québec;
  • 12h00 – Dîner;
  • 13h30 – Assemblée annuelle (env. 3 heures).

Les personnes intéressées à participer, membres et délégués de clubs, devront s’inscrire en remplissant le formulaire de participation avant le 1er septembre.

Le maintien d’habitat de nidification pour la Paruline à ailes dorées

La création ou le maintien d’habitat pour la nidification de la Paruline à ailes dorées est un autre défi de taille. Cette paruline niche dans un habitat arbustif ouvert comme les coupes forestières en régénération, les pâturages abandonnés et les champs en friche. Or, le maintien de ce type d’habitat n’est souvent que de courte durée (quelques années) et n’offre malheureusement pas beaucoup davantage économique tel qu’on le conçoit pour l’instant. Pour ajouter au défi, ces habitats transitoires doivent, pour satisfaire l’oiseau, se retrouver dans un paysage fortement forestier. Au Québec, le déclin de cette espèce menacée est notamment relié à la perte de ces conditions d’habitat.

Lire la suite...

Le déclin du martinet ramoneur

Ceci est un extrait du site ici.Radio-Canada, pour l'émission Médium-Large, édition du 8 juillet 2014

 
Le martinet ramoneur, qu'on confond souvent avec l'hirondelle, a modifié son habitat en nichant dans les cheminées plutôt que dans les troncs d'arbres.

Un martinet ramoneur en vol Photo : Détail d'une illustration de Jean-Jacques Audubon

Pierre Gingras, journaliste à La Presse et spécialiste en ornithologie, nous parle de cet oiseau de plus en plus rare en raison de la diminution du nombre de cheminées et de la destruction des insectes par les pesticides. Au Québec, on ne retrouverait plus que 2000 couples de ces oiseaux nicheurs.

Pour contrer leur baisse de population, le Regroupement QuébecOiseaux invite les gens à leur signaler les chicots qu'ils repèrent en forêt afin d'empêcher leur coupe. Ces restes de troncs brisés sont susceptibles d'abriter des martinets ramoneurs.


Des martinets ramoneurs entrent dans une cheminée (Crédit vidéo : Bruno Tremblay)

Pour écouter la chronique de Pierre Gingras, portant sur la situation du Martinet ramoneur et de l'Opération Chicots du Regroupement QuébecOiseaux: AUDIO FIL


EN COMPLÉMENT

HYPERLIEN - Opération chicots – Regroupement QuébecOiseaux

Invitation à participer à la Virée ornithologique en 2015

Pour célébrer ses 60 ans d’existence, le Club des ornithologues de Québec (COQ), en collaboration avec le Regroupement QuébecOiseaux, convie ses membres et les membres de tous les clubs d’ornithologie de la province à sa Virée ornithologique, qui aura lieu la fin de semaine des 23 et 24 mai 2015.

Pour cette occasion, nous vous proposons des visites guidées des sites les plus représentatifs de notre région:

  • La Réserve nationale de faune du cap Tourmente, sur la Côte de Beaupré, une destination réputée pour sa grande diversité d’habitats abritant une multitude d’espèces animales et végétales. Plus de 300 espèces d’oiseaux y ont été répertoriées à ce jour.
  • À quelques dizaines de kilomètres à l’ouest de la capitale, le marais Léon-Provancher est reconnu comme étant le deuxième site ornithologique en importance de la région de Québec (après le cap Tourmente). Réunissant un marais, une forêt et un accès aux berges du Saint-Laurent, l’observateur y trouvera une riche faune aviaire constituée aussi bien d’oiseaux aquatiques que terrestres.
  • Plus au nord, en pleine forêt boréale, la Forêt Montmorency se distingue par la présence d’espèces particulières comme la Mésange à tête brune, le Mésangeai du Canada et le Tétras du Canada. Le printemps est la saison la plus propice pour les observations, de 40 à 60 espèces y étant répertoriées chaque année.

Lire la suite...