fbpx

Nichoirs prêts à accueillir les martinets!

Les 4 et 7 mai dernier, des ornithologues ont contribué à la réinstallation des deux prototypes de nichoirs à Martinet ramoneur. Les cheminées sont installés depuis 2008 sur les toits d'un édifice du Jardin botanique de Montréal ainsi que sur le toit du Musée de la nature et des sciences de Sherbrooke. Nous aimerions dire un grand merci à toutes les personnes qui ont participé à la réalisation du projet depuis le début!

Le Martinet ramoneur est une espèce désignée menacée au niveau fédéral. L'oiseau utilise les cheminées en brique et en pierre en guise de dortoir ou de nichoir. Son déclin est attribuable à la fermeture ou à la restauration des cheminées. Les martinets nichaient anciennement dans les arbres creux en milieu forestier. Or, les gros arbres sont prisés par les compagnies forestières et sont rarement disponibles pour les martinets. Le Regroupement QuébecOiseaux travaille donc à deux niveaux pour la protection de cette espèce: la construction des nichoirs comme solution à court terme face à la fermeture des cheminées et la promotion de la conservation des gros arbres morts pour le retour du martinet en milieu naturel.

Le projet est réalisé grâce à la participation du Service canadien de la faune, du Jardin botanique de Montréal, du Musée de la nature et des sciences de Sherbrooke, de Junco Technologies, de WWF-Canada, de la Fédération canadienne de la faune, de l'Université Laval, de la Société de biologie de Montréal, de la Société de loisir ornithologique de l'Estrie ainsi que du Club des ornithologues de la région de l'Amiante.