fbpx

Chasse à l'Oie des neiges

L'Association québécoise des groupes d'ornithologues s'oppose toujours à la chasse printanière à l'Oie des neiges, une opinion partagée cette année par l'Union québécoise pour la conservation de la nature, ainsi que par les scientifiques siégeant au Comité sur les oiseaux migrateurs. Ce qui n'empêche par le Service canadien de la faune de vouloir ramener la populationde 630 000 individus à environ 500 000 au printemps 2003. Il est toutefois permis de croire que cette chasse puisse cesser au cours des prochaines années. En effet, d'autres organismes siégeant au comité ont annoncé leur intention de s'opposer à la poursuite de cette chasse l'an prochain.