fbpx

News and releases

Bénévoles recherchés pour effectuer des inventaires de Martinet ramoneur dans les bâtiments religieux du Québec

Au Québec, les bâtiments religieux (églises, presbytères, couvents) représentent 57% des sites connus de nidification et de dortoir pour le Martinet ramoneur. En effet, les cheminées adéquates pour le martinet ont généralement été construites avant 1960, ce qui est le cas de la majorité des bâtiments religieux de la province. De plus, les cheminées de tels bâtiments sont plus résistantes que les cheminées des maisons construites durant la même période, qui sont pour la plupart détériorées. Conséquemment, la conservation des cheminées de bâtiments religieux constitue une véritable bouée de sauvetage pour le Martinet ramoneur!

Nous sommes donc à la recherche de bénévoles pour effectuer des inventaires de Martinet ramoneur dans les bâtiments religieux partout au Québec. Nous avons déjà reçu plusieurs réponses, mais nous cherchons toujours à combler des manques particulièrement dans les régions suivantes : Saguenay-Lac-St-Jean, Outaouais (Bouchette), Montréal, Chaudière-Appalaches (Saint-François-de-la-rivière-du-Sud, Sainte-Croix), Bas-Saint-Laurent, Centre-du-Québec, Lanaudière, Mauricie, et Montérégie (Salaberry-de-Valleyfield, Saint-Jean-sur-Richelieu, Saint-Hyacinthe, La Présentation, Châteauguay).

Les objectifs des inventaires sont :

  • explorer les bâtiments religieux qui ne font pas déjà l’objet d’un suivi dans le cadre des inventaires du Service canadien de la faune ou du suivi des espèces en péril (SOS-POP) afin de déterminer si la cheminée est accessible et propice à être utilisée par le Martinet ramoneur;
  • déterminer si les cheminées de bâtiments religieux sont utilisées par le martinet comme lieu de rassemblement pour y passer la nuit (dortoir);
  • déterminer si les cheminées de bâtiments religieux sont utilisées par le martinet comme site de nidification.

De plus, certains bâtiments devant être rénovés prochainement seront également visés afin de vérifier leur utilisation par le martinet. Dans l’affirmative, le Regroupement QuébecOiseaux pourra intervenir auprès des gestionnaires du bâtiment afin de promouvoir des rénovations qui ne soient pas nuisibles à l’espèce.

Les bâtiments à visiter seront déterminés par le Regroupement. Une liste adaptée des cheminées à observer sera envoyée à chaque bénévole en fonction du nombre de bâtiments qu'il souhaite visiter et du secteur dans lequel il voudrait effectuer ses inventaires. Ceci évitera qu’un même site soit visité par plus d’un bénévole.

Deux inventaires (durée ~1h) devront être réalisés pour chaque bâtiment :

1- Du 21 mai au 6 juin 2014 : inventaire au coucher du soleil, pour vérifier l’utilisation de la cheminée comme dortoir;

2- Du 1er juillet au 10 août 2014 : inventaire en plein jour, pour vérifier l’utilisation de la cheminée comme site de nidification.

 

Un guide du participant vous sera envoyé avec toutes les informations nécessaires : instructions (protocole), formulaire de prise de données, brève description du Martinet ramoneur, cartes et coordonnées des bâtiments à visiter, etc.

 

En terminant, notez que les données amassées lors de ces inventaires sont compatibles et complémentaires à celles recueillies lors des suivis du Service canadien de la faune et du suivi des espèces en péril (SOS-POP). Les inventaires n’engendreront aucun dédoublement des données. Sachez également que les données des inventaires de Martinets ramoneurs dans les bâtiments religieux seront transmises au Service canadien de la faune et à la base de données sur les espèces en péril (SOS-POP).

 

Les personnes intéressées peuvent joindre Geneviève Perreault par courriel àThis email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it. ';document.getElementById('cloak7cd762444c2b370fa46769b595c67d04').innerHTML += ''+addy_text7cd762444c2b370fa46769b595c67d04+'<\/a>'; ou par téléphone au (514) 252-3190 poste 4.