fbpx

News and releases Nouvelles et communiqués

La Loi sur la convention concernant les oiseaux migrateurs fonctionne

QuébecOiseaux tient à féliciter Protection des oiseaux du Québec et 
Joël Coutu pour leur vigilance et leur engagement dans le dossier de 
la fauche du nerprun. Voilà un bel exemple de collaboration et aussi 
une excellente illustration du rôle que peuvent jouer les clubs et 
leurs membres.

Tout comme l’a fait Joël, lorsque vous êtes témoin de 
situation semblable, vous pouvez aussi avoir recours à nos services, 
c’est un des rôles que nous jouons. Les ornithologues ne réalisent 
souvent pas l'importance qu'ils ont en étant nos yeux et nos oreilles 
sur le terrain. Et nous venons d'avoir la preuve que la Loi sur la 
convention concernant les oiseaux migrateurs peut être très utile pour 
protéger nos oiseaux. Mais pour qu'il y ait mise en application, il 
faut qu'il y ait plainte.

Soulignons une fois de plus l'importance du loisir ornithologique 
associatif, c'est-à-dire QuébecOiseaux et ses clubs affiliés. Grâce 
à Joël, qui a été la bougie d'allumage, les démarches officielles de 
Protection des oiseaux du Québec ainsi que de 
QuébecOiseaux, en collaboration avec le bureau d'application de la 
faune d'Environnement Canada, ont été faites afin de dénouer cette 
impasse dans les plus brefs délais, sans faire de fracas, efficacement 
et discrètement.

Continuez à être vigilants et n’hésitez pas à demande de l’aide.


Ensemble, nous ferons la différence.

La Berce du Caucase - Plante toxique agressive

Plusieurs régions du Québec sont aux prises avec une invasion bien particulière: des colonies de berces du Caucase, une plante envahissante et toxique, y ont été localisées. La berce du Caucase a notamment été vue à Sainte-Anne-de-la-Pérade, à Drummondville et à Warwick.

La santé publique a mis en garde les citoyens de la région contre cette plante en raison de son haut risque de brûlure. En effet, une toxine présente dans la sève provoque des inflammations et des brûlures lorsqu’en contact avec la peau. La peau devient gonflée et rouge, un phénomène qui peut persister pendant une semaine.

Source: TVA Nouvelles - Pour en savoir plus: http://bit.ly/147rm67

 

Le Migrateur de juin maintenant disponible

Avis à tous les abonnés au Migrateur, l'édition de juin est maintenant disponible. Vérifiez votre boite de courriels, elle vous a été envoyée il y a deux jours.

Vous pouvez également la lire en ligne si vous êtes membre individuel du Regroupement QuébecOiseaux en vous identifiant abord (en haut de page) t allez dans l'oglet Parutions/Le Migrateur

 

Inauguration du projet de mise en valeur et de protection de la halte migratoire du Domaine-de-la-Pêche-au-Saumon

La Fondation Hydro-Québec pour l’environnement, le Regroupement QuébecOiseaux et la municipalité de Sainte-Martine vous invitent à l’inauguration des aménagements réalisés pour mettre en valeur et protéger la halte d’oiseaux migrateurs du Domaine-de-la-Pêche-au-Saumon sur la rivière Châteauguay à Sainte-Martine. Ce projet d’une valeur totale de 137 900$ a été élaboré par le Regroupement QuébecOiseaux et le comité d’aménagement du parc Gaétan-Montpetit. Sa réalisation a été rendue possible grâce aux contributions financières de la municipalité de Sainte-Martine et de la Fondation Hydro-Québec pour l’environnement.

Ce site est reconnu par les ornithologues de la région pour la présence notable d’oiseaux de rivage (pluviers, bécasseaux, barges, chevaliers, etc.). L’eau peu profonde et les fonds vaseux attirent ces oiseaux limicoles qui viennent s’y reposer et s’y nourrir pendant leurs épuisantes migrations printanière et automnale. Au Canada et au Québec, plus des deux tiers des populations d’oiseaux de rivage sont en déclin. Si rien n’est fait pour renverser la tendance, une crise importante pour la conservation de ce groupe d’oiseaux est à prévoir.

Le projet a, entre autre, permis la création d’un écran végétal à l’entrée du parc. Formé d’arbustes fruitiers, cet écran servira de garde-manger pour certaines espèces d’oiseaux. Il permettra également de tenir les visiteurs à distance des berges et de les orienter vers un poste d’observation aménagé en retrait, d’où il sera possible d’observer les limicoles sans les perturber. De plus, cinq panneaux d’interprétation portent sur les oiseaux de rivage et l’importance de préserver ce milieu naturel fragile.

L’inauguration aura lieu le samedi 6 juillet 2013 à 17h00 au parc Gaétan-Montpetit, au 1 rue du Pont à Sainte-Martine. L’Orchestre à Vents du Suroît sera présent en soirée pour le plus grand plaisir de tous. Vous êtes, bien sûr, invité à venir profiter du parc durant la journée.

Venez en grand nombre pour célébrer cette belle réalisation!

Bénévoles demandés pour inventaires d'Engoulevent d'Amérique

Le Regroupement QuébecOiseaux est à la recherche de bénévoles pour effectuer des inventaires d’Engoulevents d’Amérique et d’Engoulevents bois-pourri sur des routes d’inventaires prédéterminées dans les secteurs suivants : Outaouais (Pontiac, Maniwaki, Buckingham, L’Isle-aux-Allumettes), Saint-Jérôme, Rigaud, Hinchinbrooke, Saint-Anicet, Kamouraska, Maskinongé, Ogden, Granby, Rouyn-Noranda, et Saint-David-de-Falardeau.

La période d’inventaires pour les Engoulevents s’étend approximativement du 24 mai au 24 juin 2013. Les inventaires se font en soirée et débutent environ 30 minutes après le coucher du soleil. Une route d’inventaire prend entre 2 et 3h à compléter.

Nous communiquerons aux participants intéressés, tous les détails concernant l’horaire et le déroulement des inventaires. Les points d’écoute sont déjà déterminés et l’information concernant ceux-ci ainsi que des cartes seront fournis.

Les personnes intéressées peuvent joindre Marie-France Julien par courriel (This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.) ou par téléphone au (514) 252-3190 poste 2.

Au plaisir d’avoir de vos nouvelles!