fbpx

News and releases Nouvelles et communiqués

Étude sur le dérangement causé par les embarcations à Percé

Avec près de 200 000 oiseaux marins de onze espèces différentes, le Parc national de l’Île-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé forme un important refuge d’oiseaux migrateurs du Québec. Chaque printemps, Fous de Bassan, Mouettes tridactyles, Guillemots marmettes et autres oiseaux marins convergent vers les falaises de l’île pour s’y reproduire. Des dizaines de milliers de touristes profitent annuellement des excursions offertes par les croisiéristes de la région pour admirer ce merveilleux spectacle. Or, la présence constante d’embarcations à proximité des sites de reproduction des oiseaux pourrait s’avérer néfaste, notamment en occasionnant des dérangements lorsqu’ils se nourrissent, couvent ou s’occupent de leurs jeunes.

Selon les observations des patrouilleurs du parc, le nombre d’envolées d’oiseaux suite à l’approche des embarcations semble à la hausse depuis quelques années. Les ornithologues amateurs constatent le même phénomène et plusieurs plaintes ont même été déposées à ce sujet auprès des autorités du parc. C’est dans ce contexte qu’une équipe de biologistes du Regroupement QuébecOiseaux a entrepris, en février 2011, un projet visant à évaluer l’ampleur des dérangements créés par les embarcations sur les oiseaux marins de l’île. Ce projet, financé principalement par le programme Interactions communautaires, d’Environnement Canada, permettra d’identifier les enjeux de conservation ainsi que les mesures à prendre (éducation, sensibilisation et modifications de la réglementation) pour réduire l’impact néfaste des activités récréo-touristiques sur les populations d’oiseaux.

Le suivi des oiseaux nichant en altitude débute officiellement ce printemps!

Depuis 2009, le Regroupement QuébecOiseaux travaille à l’implantation d’un programme de suivi international au Québec, visant l’acquisition de connaissances sur la tendance des populations d’oiseaux nichant en altitude, dont la Grive de Bicknell. Ce programme a été mis sur pied par le Groupe international de conservation de la Grive de Bicknell (GICGB). La Grive de Bicknell (Catharus bicknelli) est une espèce nichant dans les sapinières de montagne. Il existe plusieurs autres espèces d’oiseaux utilisant ce type d’habitat et dont le suivi des populations sera également assuré par le programme. Toutefois, la Grive de Bicknell est sur la liste des espèces en péril au Canada et constitue donc une priorité en matière de conservation.

Les informations recueillies au Québec seront combinées à celles recueillies ailleurs dans l’aire de répartition de l’espèce, soient les provinces maritimes et certains états du nord-est des États-Unis. En établissant un réseau de stations d’échantillonnage à travers la province et en recrutant des volontaires pour parcourir ces stations, le suivi des oiseaux nichant en altitude permettra de :

  • déterminer et cartographier l’aire de répartition des oiseaux nichant en altitude;
  • suivre l’évolution de ces populations dans le temps et l’espace, et la documenter;
  • acquérir suffisamment de connaissances pour adopter des mesures afin de stabiliser ou d’augmenter l’effectif de la population de Grive de Bicknell.
L’année 2011 constitue donc la première année du suivi et environ 45 routes d’inventaire comptant chacune entre quatre et six stations d’écoute seront visitées par nos techniciens et nos bénévoles. Si vous voulez vous familiariser avec les cris et les chants des 10 espèces d’oiseaux nichant en altitude, vous pouvez visiter le site web du Montain Birdwatch 2.0.

Nos techniciens et bénévoles seront actifs durant tout le mois de juin, donc si vous allez faire de la randonnée en montagne, peut-être allez-vous rencontrer l’un de ces courageux aventuriers des oiseaux nichant en altitude!

De nouveaux rabais pour nos membres!

Le Regroupement QuébecOiseaux est heureux d'annoncer trois nouveaux partenariats pour nos membres individuels, soit le Domaine du Héron Bleu, Hôtel Tadoussac et Groude Dufour. Ces ententes sont réalisées dans le but d'améliorer les services aux membres. De plus, ces entreprises s'insèrent bien dans les activités que les ornithologues convoitent, soit l'ornitho-tourisme. Voici en détail les ententes avec chacuns d'eux :

  • Domaine du Héron Bleu offre 10 % de rabais pour 2 nuitées et plus;

  • Hôtel Tadoussac offre 15 % pour le mois de septembre, octobre, mai et juin ainsi que 10 % pour juillet et août;

  • Groude Dufour offre 10 % de rabais sur les excursions ornithologiques qui auront lieu les samedis du mois de septembre.

Pour plus de détails sur les services offerts aux membres individuels

La page des oiseaux rares sur Twitter!

OiseauxRaresTwitter

Les observateurs équipés d’un téléphone intelligent (p. ex. iPhone, BlackBerry) peuvent maintenant recevoir les dernières mentions d’espèces rares, même en étant sur le terrain, et ce, dès qu’elles sont validées!

Pour recevoir en temps réel ces gazouillis, il suffit d’être inscrit sur Twitter (gratuit!) et de vous abonner au compte du Regroupement QuébecOiseaux (@quebecoiseaux). Une autre alternative consiste à taper le mot-clé « #OiseauxRaresQC » dans le moteur de recherche de Twitter.

Page des oiseaux rares du Québec : www.oiseauxrares.qc.ca

Invitation à participer à l'évènement À la découverte des oiseaux de proie

En partenariat avec Botanix Pépinière G. Lorrain et fils, le Comité régional pou la protection des falaises (CRPF) invite la population à la deuxième édition de l’événement À la découverte des oiseaux de proie, dans le cadre du Jour de la Terre 2011 (samedi 30 avril 2011).

Programmation : des causeries sur les rapaces, des kiosques, et des excursions d’observation au pied de la falaise de Piedmont-Prévost.

  • L’événement a lieu à la Gare de Prévost, le samedi 30 avril, de 9h à 15h30;
  • Les causeries seront à 9h, 10h30, 13h et 14h30 (inscription obligatoire);
  • Des excursions libres menant au pied des falaises (environ 1 km), où des ornithologues feront découvrir les rapaces et initieront le public à l’ornithologie;
  • Kiosques sur les oiseaux, la géologie, l’environnement, etc.;
  • Présence d’un rapace vivant.

Pour assister aux causeries : l’inscription est obligatoire (nombre de places limitées) sur le site du CRPF : www.parcdesfalaises.ca ou par téléphone au 450-335-0506.

Le CRPF suggère pour chaque adulte une contribution volontaire de 10$, ou un don de 20$ ou plus avec reçu d’impôt.

Les excursions d’observation et les kiosques sont gratuits pour tous sans réservation.

De plus, le CRPF mettra en vente environ 3000$ d’articles liés à l’environnement à 20% à 50% de rabais :

  • Chèques cadeaux : Botanix G. Lorrain et fils, SEPAQ, Mountain Equipment Co-op;
  • Entrées aux spas et aux bains du Polar Bear's Club;
  • Articles d’ornithologie, etc.

Tous les profits de la journée serviront à la protection de terrains et à des aménagements dans le massif. Aux 470 hectares déjà protégés, le CRPF ambitionne d’ajouter, d’ici la fin de 2012, environ 200 hectares supplémentaires, soit par ententes de conservation, cession ou vente à rabais.

Merci à notre partenaire officiel Botanix Pépinière G. Lorrain et fils, et à nos partenaires majeurs : Caisse populaire Desjardins de Saint-Jérôme, les pharmacies Proxim de Prévost et Hydro-Québec de rendre possible l’événement À la Découverte des oiseaux de proie.