fbpx

Nouvelles et communiqués

Liste de l'American Ornithologists' Union : changements taxonomiques

À chaque été, l’American Ornithologists’ Union (AOU) publie un supplément à son Check-list of North American Birds afin de diffuser les changements les plus récents à la classification des oiseaux nord-américains. Voici les nouveautés de 2012 en ce qui concerne les espèces du Québec :

Cinq espèces subissent des changements à leur nom scientifique : une pour raison d’accord avec le code de nomenclature (la Talève violacée, Porphyrio martinicus), et quatre pour des raisons de classification systématique (l’Engoulevent de Caroline Antrostomus carolinensis, l’Engoulevent bois-pourri Antrostomus vociferus, le Roselin pourpré Haemorhous purpureus, et le Roselin familier Haemorhous mexicanus).

Pour ce qui est de la séquence des espèces, l’ordre des Falconiformes (Falconidés) et celui des Psittaciformes (Psittacidés) se voient déménagés juste devant les Passeriformes. Les changements dans la séquence font aussi que, chez nos troglodytes, le Troglodyte de Caroline se retrouvent maintenant à la fin plutôt qu’au début de sa famille.

(Source : http://www.aou.org/auk/content/129/3/0573-0588.pdf)

Le Bruant sauterelle prêt à s'installer

Le Regroupement QuébecOiseaux profite du mois de juin pour annoncer le partenariat établit afin de protéger les sites connus de nidification du Bruant sauterelle dans la municipalité d’Elgin, en Montérégie.

Les objectifs de ce partenariat sont : (1) d’informer la population à l’observation des oiseaux champêtres et à leur conservation, (2) de tenir une campagne de sensibilisation auprès des agriculteurs afin d’adapter leurs pratiques agricoles, et (3) de mettre la lumière sur un exemple de partenariat efficace entre plusieurs intervenants d’un milieu.

Le Bruant sauterelle niche principalement dans le sud du Québec, dans les champs, les prés et les pâturages. Jusqu’à la mi-juillet, cette espèce est très active pour assurer la réussite de sa nidification. Afin de maintenir la présence de l’espèce au Québec, nous devons inclure des mesures de conservation en partenariat avec les propriétaires de terrains où réside l’espèce.

Pour ce faire, la Fondation de la faune du Québec a octroyé une subvention au Regroupement QuébecOiseaux pour que nous puissions établir un projet durable dans le temps. Tout d’abord, il a fallu s’assurer que l’espèce soit présente à cet endroit. Ensuite, nous avons rencontré les propriétaires concernées afin de leur fournir l’information nécessaire pour ne pas compromettre la nichée des oiseaux ainsi que le travail des agriculteurs sur ces terres. Finalement, nous avons installé un panneau d’interprétation pour permettre aux ornithologues et aux photographes de bien connaître l’oiseau pour l’identification de ce dernier. Le panneau est également un instrument pour assurer le respect du code d’éthique.

Fondé en 1981, le Regroupement QuébecOiseaux organisme sans but lucratif qui regroupe et représente les personnes et les organismes intéressés à l'étude, à l'observation et à la protection des oiseaux du Québec, en plus des clubs et sociétés d’observateurs d’oiseaux du Québec, des membres individuels ainsi que des organismes affiliés. Ses objectifs sont: favoriser le développement du loisir ornithologique, promouvoir l’étude des oiseaux et veiller à leur protection et à celle de leurs habitats.

Grand Défi QuébecOiseaux : une deuxième édition spectaculaire!

C’est le 11 et 12 mai dernier qu’avait lieu la deuxième édition du Grand Défi QuébecOiseaux. Cette activité avait pour objectifs : (1) de sensibiliser la population à l’observation des oiseaux et à leur conservation (2) de tenir une campagne de collecte de fonds dédiée à la conservation des oiseaux et de leurs habitats et aux clubs d’ornithologie du Québec, et (3) d’offrir aux ornithologues amateurs une occasion de confronter leurs connaissances et leurs habiletés dans le cadre d’une compétition amicale à travers tout le Québec.

En tout, ce sont 215 observateurs d’oiseaux, regroupés dans 66 équipes, qui ont participé à l’évènement. Plusieurs équipes ont de plus profité de l’occasion pour inviter des gens aux endroits choisis, en plus de jouir d’une excellente couverture médiatique. C’est donc près de 1 500 visiteurs qui ont rencontré les équipes sur le terrain. L’évènement au aussi pu bénéficier d’une couverture médiatique d’une vingtaine de reportages de toutes formes un peu partout au Québec.

Quant au volet financement, une cinquantaine d’équipes ont amassé des dons totalisant plus de 14 000 $. Nous remercions d’ailleurs tous les participants qui ont participé à ce volet d’activité.

Voici quelques statistiques :

  2012 2011
Nombre total d’espèces observées 198 189
Nombre d’espèces maximal observées par une meilleure équipe 101 90
Moyenne du nombre d’espèces observées par équipe 50 52
Nombre d’heure maximal passé au site d’observation par une équipe 24 17,5
Fonds amassés pour la conservation des oiseaux
14 631 $ 6 082 $
Montant remis au fonds de conservation du Regroupement QuébecOiseaux 8 859 $ 3 417 $
Montant remis aux clubs et organismes de conservation 5 748 $ 2 666 $

Pour terminer, veuillez noter que la prochaine édition aura lieu les 10 et 11 mai 2013.

Invitation à participer au grand rassemblement du 22 avril!

Le Regroupement QuébecOiseaux invite tous les ornithologues, observateurs et photographes, à participer au plus grand rassemblement sur l’environnement de l’histoire du Québec! C’est à la place des Festivals du Quartier des spectacles à Montréal, le 22 avril à 14 h précise que les hommes, femmes et enfants de bonne volonté qui ont à cœur la défense du bien commun, le partage de la richesse, le respect des droits de tous les citoyens et de l’environnement, sont invités à venir se réunir pour participer à un moment unique.

Read more ...

La 11e saison du suivi printanier des oiseaux de proie au belvédère Raoul-Roy prend son envol

Grâce au soutien financier du Ministère des Ressources naturelles et de la Faune du Québec, c'est aujourd'hui que débute la 11e saison du Suivi printanier des oiseaux de proie au belvédère Raoul-Roy, dans le parc national du Bic. Situé sur la rive sud du fleuve Saint-Laurent, l'endroit est réputé pour l’observation de la migration des rapaces. Durant les deux mois que durera le suivi, environ 5 000 rapaces seront recensés à l’observatoire, pour un total de 17 espèces, dont l’Aigle Royal, le Faucon pèlerin ainsi que le Pygargue à tête blanche, espèces à statut précaire.

© Jean-Sébastien Guénette

Read more ...

Prochains événements

There are no up-coming events