fbpx

Dévoilement des gagnants des Grands Prix de la photo QuébecOiseaux

Le concours de photographie d’oiseaux lancé par le magazine QuébecOiseaux le printemps dernier a suscité beaucoup d’intérêt puisque 161 photographes y ont participé. Ces derniers devaient être membres de l’organisation ou abonnés à la publication pour soumettre des photos représentant obli- gatoirement des oiseaux observables au Québec.

Coordonné par Jean-Louis Bélisle, le concours a pu compter sur un jury composé de Michel Gosselin, Jean- Sébastien Guénette et France Paradis. Ceux-ci ont scruté près de 400 photos afin d’attribuer les trois premiers prix, auxquels se sont ajoutés deux mentions spéciales. À noter que la majorité des participants ont accepté de verser gracieusement leurs œuvres dans le Fonds photo QuébecOiseaux.

1er PRIX | AMÉLIE GAGNON

Avec une photo de Canard branchu vu directement de face, Amélie Gagnon a remporté le 1er prix, obtenant du coup une bourse de 1000 $ et un forfait de deux nuits en chalet au Parc régional de la rivière Gentilly (une valeur de 337 $).

« Cette photo de Canard branchu a été prise en octobre à la base de plein air de Sainte-Foy. J’y étais arrivée très tôt pour être tranquille, car c’est un endroit très achalandé et j’aime beaucoup me retrouver seule en matinée ! Cela a pris beaucoup de patience car il y avait plusieurs autres branchus et des colverts. Pour la photo, j’étais au sol sur le ventre pour être au ras de l’eau car j’adore cet angle de vue. J’attendais qu’un canard soit dégagé et isolé puis... VOILÀ! » – Amélie Gagnon

> Boîtier Nikon D7200, objectif 55-300 mm, 1/1000 s, f/5,6, ISO 500, à main levée.

2e PRIX | CAROLE GROULX

Le 2e prix a été accordé à Carole Groulx pour une photo de Cormoran à aigrettes, qui lui a valu une bourse de 500 $ et un forfait pour deux nuits d’hébergement en prêt-à-camper au parc national de Plaisance (une valeur de 257 $).

« Ce Cormoran à aigrettes a été photographié au Parc régional du réservoir Kiamika, lors d’une randonnée de pêche. J’avais programmé mon appareil en mode manuel avec un temps d’exposition de 1/2500 sec. Je n’avais aucune idée de ce que cela donnerait car j’en étais à mes premiers essais en mode manuel. Comme les oiseaux se déplacent vite, je voulais saisir « l’instant ». J’avais aussi programmé le mode rafale. Moi, j’étais en mode essais/erreurs! Faire de la photo en bateau, c’est devoir conjuguer avec les vagues. » – Carole Groulx

> Boîtier Nikon D5600, objectif 300 mm, 1/2500 s, f/6,3, ISO 400, à main levée.

3e PRIX | DANIEL DAGENAIS

Le 3eprix as été remis à Daniel Dagenais pour une photo de Grèbes jougris, qui lui a rapporté une bourse de 250 $.

« En juillet, après six heures de route pour me rendre dans la région de Rouyn et une nuit sous la tente, j’ai pris cette photo de Grèbes jougris à bord de mon kayak tôt le matin sur un petit lac. Les grèbes n’ont pas semblé dérangés par ma
présence. Depuis une vingtaine d’années, je prends 60 % de mes photos en kayak. » – Daniel Dagenais

> Boîtier Nikon D5000, objectif 200-400 mm, 1/1250 s, f/7,1, ISO 400, à main levée.

DEUX MENTIONS SPÉCIALES

Deux photographes se sont vu accorder des mentions leur valant chacun une bourse de 50$ :

Michel Bury - Sternes pierregarins
> Boîtier Canon 7D Mark II, objectif 100-400 mm, 1/2000 s, f/8, ISO 1600, avec trépied.

Richard Morel - Goglu des prés
> Boîtier Nikon D5, objectif 500 mm, 1/1600 s, f /8, ISO 800, avec trépied.

À noter que les cinq photographes méritants ont obtenu en outre une adhésion d’un an à QuébecOiseaux (comprenant un abonnement au magazine).

Les organisateurs du concours tiennent à remercier particulièrement les deux commanditaires : le Parc régional de la rivière Gentilly et la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq).

L’édition 2021 du concours sera officiellement lancée le printemps prochain.