fbpx

Atlas des oiseaux nicheurs du Québec

Un immense merci!

Le Regroupement QuébecOiseaux, qui codirige l’Atlas, est sorti grand gagnant du concours « Un appel pour la nature! » de Vitamines Jamieson. Grâce aux centaines de personnes qui ont exercé leur droit de vote durant quatre semaines, le Regroupement a récolté 10 117 votes sur 22 417, soit 45 % de l’ensemble des voix. Jamieson versera donc 45 000 $ à QuébecOiseaux, qui serviront principalement à appuyer la réalisation de l’Atlas, mais aussi la protection des oiseaux en péril. L’équipe de l’Atlas remercie Vitamines Jamieson, ainsi que tous ceux qui ont exprimé leur appui au projet tout au long de la campagne.

Un premier bronze vendu

Un premier exemplaire du bronze « En péril » du sculpteur Louis St‑Cyr a été acquis cet automne par l’Université d’Ottawa, afin d’orner son nouveau Complexe de recherche avancée. Les profits générés par cette acquisition seront consacrés à la publication de l’Atlas, prévue pour 2017. L’an dernier, Louis St‑Cyr – dont les œuvres se trouvent dans plusieurs collections privées au Canada et à l’étranger – a annoncé qu’il renoncerait à ses émoluments sur 10 bronzes qui seront vendus 15 000 $ chacun, afin de venir en aide à l’Atlas. Seuls les coûts du coulage et du patinage sont assumés par les responsables du projet. Pour plus d’information et pour voir l’œuvre, cliquez ici.

Toute une saison!

Alors que la dernière saison de terrain pour le Québec méridional vient de se terminer, nous tenons à remercier l’ensemble des participants pour l’effort extraordinaire qu’ils ont fourni au cours des cinq dernières années. Plus d’un demi-million de mentions de nidification ont déjà été colligées, et nous franchirons bientôt le cap des 100 000 heures d’effort! Qui plus est, la cinquième année du projet a donné lieu à plusieurs observations qui méritent d’être soulignées. Nous vous invitons à les découvrir en parcourant lesFaits saillants de la saison 2014.

L'Atlas des oiseaux nicheurs en vedette

Soyez à l'écoute de l'émission Médium Large, animée par Catherine Perrin, demain matin le 15 avril 2014 dès 10:00 où Pierre Gingras livrera une chronique entèrement vouée à l'Atlas des oiseaux nicheurs du Québec. Vous pouvez synthoniser la première chaîne de Radio-Canada un peu partout au pays. Ouvrage ornithologique le plus important des 25 dernières années, l'Atlas est une référence en la matière. Le personnel de l'Atlas est actuellement en plein travail de recensement afin de nous livrer une nouvelle édition de cette "bible" des ornithologues québécois.

Chronique de Pierre Gingras sur l'Atlas des oiseaux nicheurs

L'Atlas des oiseaux nicheurs et le déclin des hirondelles

Le mercredi 1 mai 2013

Pierre Gingras parle d'abord de ses chères hirondelles, qui sont en déclin : « moi dans mon patelin de Boucherville, où j'ai des cabanes pour hirondelles, je n'ai pas vu l'ombre d'une hirondelle, ni autour de la maison ni dans le ciel environnant. Zéro. » Cette situation se reflète dans l'Atlas des oiseaux nicheurs du Québec, qui commence sa quatrième et avant-dernière année d'inventaire, qui sert à déterminer l'état et l'abondance de nos populations. 
 
Il explique ensuite comment on fait l'inventaire, auquel participent plus de 2000 bénévoles depuis le début et cinq ou six équipes de professionnels qui patrouillent la forêt boréale. L'Atlas est toujours à la recherche de bénévoles .  
 
Les hirondelles, comme tous les oiseaux qui capturent des insectes volants sont en fort déclin, parce qu'il y a de moins en moins d'insectes. Mais on ne sait pas pourquoi.  
 
Pierre Gingras suggère la visite du Jardin Daniel A. Seguin, à Saint-Hyacinthe, samedi et dimanche, entre 9 h à 17 h,. 

 

Protection des oiseaux du Québec appuie l'Atlas des oiseaux nicheurs du Québec

Chaque été, les responsables de l'Atlas doivent embaucher des ornithologues professionnels et leur fournir l’équipement (p. ex. camionnette, VTT) nécessaire pour couvrir des parcelles d’atlas dans des régions reculées du Québec méridional, spécialement en forêt boréale. Le Regroupement QuébecOiseaux est heureux d’annoncer que Protection des oiseaux du Québec s’est récemment engagée à financer les travaux d’une des équipes qui seront engagées en 2013. Fondée en 1917 sous l’appellation de Province of Quebec Society for the Protection of Birds (PQSPB), Protection des oiseaux du Québec (Bird Protection Quebec en anglais) est le plus ancien club d’ornithologie du Québec et un des principaux partenaires ayant contribué à la publication du premier atlas (Gauthier & Aubry 1995, 1996); cette importante organisation est aussi membre du Regroupement QuébecOiseaux. La direction du Regroupement QuébecOiseaux et les responsables de l’Atlas remercient chaleureusement Protection des oiseaux du Québec pour son précieux soutien.

Les cartes sont prêtes!

En effet, il est maintenant possible d'illustrer les résultats de l'atlas sur des cartes électroniques. Nous avons mis en ligne une nouvelle page intitulée « Résultats de l'atlas (cartes) », qui vous permet de cartographier les données du premier atlas (1984-1989) et celles du projet en cours (2010-2014). Vous pouvez illustrer divers résultats, dont bien sûr les cartes de répartition de chacune des espèces d'oiseaux. Cette nouvelle page vous permettra assurément de faire quelques découvertes! Ceux et celles qui le souhaitent peuvent maintenant se procurer la version française du deuxième Atlas des oiseaux nicheurs de l’Ontario, au coût de 63,00 $ (taxes et frais d'envoi inclus). Cet atlas est le résultat d’une campagne de terrain ayant duré cinq ans (2001-2005), à laquelle des milliers de bénévoles ont participé, similaire à celle actuellement en cours au Québec. Cliquez ici pour commander ou pour obtenir de plus amples informations. Nous avons reçu de nouveaux témoignages d’appui au cours des dernières semaines, dont ceux des écrivains Louis Hamelin, Pierre Morency et Éric Dupont, de l’auteur de guides d'oiseaux Jean Paquin, et des deux maîtres d’œuvre du premier atlas, Jean Gauthier et Yves Aubry. Enfin, nous souhaitons vous rappeler que certaines espèces d'oiseaux (p. ex. Pigeon biset, Grand-duc d'Amérique) ont déjà entamé leur période de reproduction, tandis que d'autres (p. ex. Petit-duc maculé, Petite Nyctale, Chouette rayée, Mésangeai du Canada, Grand Corbeau) le feront bientôt. Restez donc à l'affût!

Premiers résultats!

La première saison de terrain tire à sa fin, mais il semble que les travaux de l’Atlas des oiseaux nicheurs du Québec soient déjà bien établis au sein de la communauté ornithologique. Au moment d’écrire ces lignes, 963 parcelles avaient été au moins partiellement couvertes par les quelques 1 088 participants inscrits. Ceux-ci ont jusqu’à présent rempli 1 634 formulaires d’indices de nidification, totalisant près de 7 200 heures d’observation sur le terrain. Déjà 233 espèces ont été rapportées, dont 197 sont confirmées nicheuses.

Si ce n’est pas encore fait, allez-vous inscrire sur le forum de discussion de l’atlas. Celui-ci a été passablement actif au cours de l’été!

Compte tenu de la vague de chaleur accablante qui s’abat sur le Québec en ce moment et du printemps relativement hâtif cette année, nous pouvons considérer la période des points d’écoute comme terminée. Officiellement elle se termine le 10 juillet, mais si vous vous rendez sur le terrain dans les prochains jours, vous constaterez que l’activité a passablement diminuée (dans le sud du Québec à tout le moins).

Toutefois, même si la période des points d’écoute est pratiquement terminée, la saison de l’atlas ne l’est pas! Nous sommes présentement dans le meilleur temps de l’année pour confirmer la nidification de nombreuses espèces. N’hésitez pas à passer quelques heures additionnelles de vos parcelles afin de hausser les indices de nidification et possiblement compléter la couverture de ces dernières.

Finalement, plusieurs d’entre vous ont déjà commencés à saisir leurs données et c’est très bien! À noter que la date limite pour saisir les données en ligne est le 30 novembre. Pour les formulaires papiers, la date limite est le 15 septembre (afin que nous aillions le temps de les saisir).

Tout le monde dehors!

Le mois de juin est celui par excellence pour recueillir des données pour le projet d'atlas. Si vous réalisez des points d'écoute, sachez que vous pouvez désormais connaître le nombre de points d’écoute « hors route » devant être effectués dans votre parcelle et les habitats dans lesquels ces derniers doivent être positionnés en téléchargeant le compte rendu de la parcelle. Si vous pensez recueillir des données au nord de la latitude 50°30', nous vous invitons à consulter la nouvelle page Nord-du-Québec (du menu Participez!) afin de savoir comment procéder. Enfin, les participants inscrits ont reçu récemment un courriel les informant de la possibilité de se voir accorder une aide financière s'ils s'engagent à couvrir un parcelle prioritaire « orpheline » (y compris les points d'écoute) située en « région éloignée ». Pour plus d'information à ce sujet, cliquez ici.