fbpx
GUEJ_2012-09-23_17-51-20.jpg

Programmes archivés Programmes archivés

L’utilisation de produits à base de Bacillus thuringiensis israelensis (Bti) pour lutter contre les insectes piqueurs est très répandue au Québec, notamment dans la région métropolitaine, mais aussi en région. Bien que le Bti ait un champ d’action très spécifique et s’attaque uniquement aux moustiques, mouches noires et chironomides, ces insectes représentent une partie importante de la production secondaire du réseau trophique de certains écosystèmes, notamment celle des milieux humides. Il est donc possible que l’épandage de Bti dans les municipalités du Québec ait des effets néfastes sur les oiseaux insectivores en réduisant directement ou indirectement la quantité de proies disponibles.

Lire la suite...

Depuis 2014, QuébecOiseaux mène une campagne de communication visant à faire connaître la situation du Martinet ramoneur en milieu naturel et à inciter les gens à rapporter leurs observations de gros chicots pouvant être propices à l’espèce (Opération Chicots). L’objectif est de répertorier des sites de nidification en milieu naturel (moins d’une dizaine de sites connus au Québec) afin de mieux comprendre les besoins de l’espèce (p. ex., diamètre minimal, essences privilégiées, type d’habitat) et de mieux cibler les interventions pour la conservation en milieu forestier.

Jusqu’à maintenant, la campagne, « Opération Chicots », a suscité beaucoup d’intérêt de la part de nombreux organismes et travailleurs forestiers qui se sont engagés à y participer.

Affiche Operation chicots Afin de faciliter les démarches de conservation auprès des intervenants forestiers, nous travaillons à développer des outils favorisant la protection des chicots. Nous produirons un fascicule s’adressant aux intervenants en milieu forestier pour faciliter la prise de décision concernant la conservation de ces arbres morts ou sénescents. Un dépliant plus général pour les propriétaires sera aussi produit dans le but de les informer sur l’important rôle écologique des chicots pour la biodiversité faunique.

D’autre part, un rapport sur la situation visant la protection du Martinet ramoneur en milieu naturel sera rédigé suite à l’analyse de la base de données de la campagne « Opération Chicots », des mentions de martinets et de la participation des intervenants forestiers. Ce rapport permettra d’établir les zones d’intérêt pour parfaire nos connaissances de l’utilisation de l’habitat en milieu naturel de cette espèce et de poursuivre nos efforts concernant la protection, le maintien et la création de ces habitats.


Documents :

Personnes-ressource : mesdames Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., biologistes.

Projet réalisé grâce au financement de

  • Environnement Canada
  • Conférence régionale des élus - Montérégie Est

Un chicot est un arbre mort ou moribond, encore debout. De nos jours, il est rare de trouver de gros chicots en milieu forestier. Le développement et les pratiques forestières des dernières décennies ont engendré la disparition des forêts matures, et par le fait même, des arbres de gros diamètre, ceux-ci étant prisés pour la production de bois d’œuvre. De plus, la présence d’arbres morts sur pied a longtemps été perçue comme un signe de mauvaise gestion des forêts aménagées et un gaspillage des ressources. Sans oublier que les chicots étaient généralement abattus lors de l’exploitation par mesure préventive de sécurité pour les travailleurs forestiers.

Lire la suite...

L’objectif principal de ce projet pilote consistait à développer, en partenariat avec les propriétaires et les différents intervenants forestiers et agricoles, une stratégie pour maintenir une certaine superficie d’habitat ouvert en régénération afin de préserver cette importante population de Paruline à ailes dorées de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent. Dans le sud du Québec, le maintien de ce type d’habitat pourrait profiter à 42 espèces d’oiseaux, dont 6 en situation précaire, 9 considérées rares et 4 espèces exploitées.

Lire la suite...

Le Martinet ramoneur est un petit oiseau aux ailes arquées et au corps en forme de cigare. Il passe la majeure partie de son temps en vol, chassant de petits insectes dont il se nourrit. Il arrive au Québec dès la fin avril et retourne passer l’hiver en Amérique du Sud en septembre. Ayant subit un déclin de 95 % depuis 1968, le Martinet ramoneur figure maintenant sur la liste des espèces menacées au Canada selon la Loi sur les espèces en péril. Les causes exactes de son déclin sont encore inconnues, mais la perte d’habitat a probablement joué un rôle important dans la diminution de sa population.

Lire la suite...