fbpx

Opération du Regroupement aux collines Kekeko

Le Regroupement QuébecOiseaux travaille activement à la protection des oiseaux en péril comme le Faucon pèlerin. En 1970, cet oiseau était pratiquement disparu dans le sud du Québec, mais grâce aux efforts de rétablissement et au bannissement de certains pesticides en Amérique du Nord, la population s’accroît progressivement. L’espèce recoloniserait graduellement les parois rocheuses où elle nichait autrefois.

pancarte fauconCependant, en l'absence du rapace, l’escalade a gagné en popularité, et les grimpeurs se sont mis à fréquenter un nombre grandissant d’escarpements rocheux. De plus, l’avènement de nouvelles techniques d’escalade a permis aux grimpeurs d’accéder à des falaises autrefois impraticables. Et l’escalade est aujourd’hui un sport plus accessible, qui continue de séduire de nouveaux adeptes. Cette activité peut toutefois représenter une source de dérangement si elle est pratiquée dans le voisinage d’un nid de Faucons pèlerins. Depuis plusieurs années déjà, le Regroupement QuébecOiseaux travaille en étroite collaboration avec la Fédération québécoise de la montagne et de l’escalade (FQME) afin de favoriser la coexistence entre les couples de faucons nicheurs et les grimpeurs. En 2009, le Regroupement a produit un guide sur la gestion des parois d’escalade pour la protection de cette espèce. Il participe activement à la mise en place et au suivi de mesures de protection en conseillant les gestionnaires de sites d’escalade et en prenant part à des tables de concertation créées pour favoriser la participation de l’ensemble des intervenants, incluant de nombreux grimpeurs et ornithologues oeuvrant en région.

Cette année, un des objectifs de ce programme de conservation était de produire des affiches afin de sensibiliser la population à la situation de l’espèce et de rensigner les utilisateurs des collines Kekeko au sujet des mesures d’interdiction temporaire mises en places pour éviter le dérangement des Faucons pèlerins.

 

Ce site magnifique, aux portes de Rouyn-Noranda, en Abitibi-Témiscamingue, est fréquenté par un nombre grandissant de randonneurs et de grimpeurs, qui peuvent involontairement contribuer au dérangement des faucons en période de reproduction. Ce projet émane d’une volonté commune du Regroupement QuébecOiseaux, du ministère des Ressources naturelles, de la Société du loisir ornithologique de l’Abitibi, du club d’escalade le Rappel du Nord et des Amis du Kékéko pour favoriser la cohabitation entre les faucons et l’ensemble des usagers. Ce projet a été rendu possible grâce à la participation de nombreux bénévoles de ces organismes et au soutien financier de la Fondation de la faune du Québec .

 

 

   logoFFQ RNat logo

SLOA logorappel nord

kekeko