fbpx

Le déclin du martinet ramoneur

Ceci est un extrait du site ici.Radio-Canada, pour l'émission Médium-Large, édition du 8 juillet 2014

 
Le martinet ramoneur, qu'on confond souvent avec l'hirondelle, a modifié son habitat en nichant dans les cheminées plutôt que dans les troncs d'arbres.

Un martinet ramoneur en vol Photo : Détail d'une illustration de Jean-Jacques Audubon

Pierre Gingras, journaliste à La Presse et spécialiste en ornithologie, nous parle de cet oiseau de plus en plus rare en raison de la diminution du nombre de cheminées et de la destruction des insectes par les pesticides. Au Québec, on ne retrouverait plus que 2000 couples de ces oiseaux nicheurs.

Pour contrer leur baisse de population, le Regroupement QuébecOiseaux invite les gens à leur signaler les chicots qu'ils repèrent en forêt afin d'empêcher leur coupe. Ces restes de troncs brisés sont susceptibles d'abriter des martinets ramoneurs.


Des martinets ramoneurs entrent dans une cheminée (Crédit vidéo : Bruno Tremblay)

Pour écouter la chronique de Pierre Gingras, portant sur la situation du Martinet ramoneur et de l'Opération Chicots du Regroupement QuébecOiseaux: AUDIO FIL


EN COMPLÉMENT

HYPERLIEN - Opération chicots – Regroupement QuébecOiseaux