fbpx

Nouvelles et communiqués

Concours de photographie

Le magazine QuébecOiseaux s’associe encore cette année au forum de discussion Passion Photo Nature pour son concours de photographie d’oiseaux. Les participants ont jusqu’au 31 décembre pour soumettre leurs meilleures photos de l’année et ainsi courir la chance de remporter différents prix. Les lauréats seront déterminés par une combinaison de vote populaire (entre le 1er et le 15 janvier; 50 % de la note) et de vote par jury (50 % de la note). Les photos gagnantes seront publiées dans l’édition du printemps 2012.

Tous les détails concernant le concours sont disponibles sur les si tes Web du Regroupement QuébecOiseaux et du forum Passion Photo Nature.

Biologiste, spécialisé en conservation

Le Regroupement QuébecOiseaux est un organisme à but non lucratif ayant comme mission de favoriser le développement du loisir ornithologique, promouvoir l’étude des oiseaux et veiller à leur protection et à celle de leurs habitats.

Description de l’emploi

 Le rôle du biologiste consiste à planifier des projets en lien avec la conservation des oiseaux en péril, présenter ses idées et projets à des organismes subventionnaires, exécuter ou veiller à l’exécution des projets dans les délais demandés. Plus précisément, le biologiste devra : 

  • Analyser des bases de données sur les populations d’oiseaux du Québec;
  • Cartographier la répartition des espèces d’oiseaux;
  • Entreprendre les démarches pour effectuer des demandes de subvention (présentation du projet, planification de budget et échéance);
  • Apprendre à connaître la biologie des oiseaux en péril (Paruline à ailes dorées, Paruline azurée, Grive de Bicknell et Martinet ramoneur);
  • Entretenir des relations de collaboration avec les biologistes de différents organismes (Service canadien de la faune, Ministère des ressources naturelles et de la faune).

Aptitudes recherchées

  • Bon sens de l’organisation, de l’initiative et de la communication;
  • Bonne capacité de vulgarisation et de synthèse des informations scientifiques;
  • Maîtrise du français écrit et parlé (anglais écrit et parlé un atout);
  • Maîtrise de la suite Office (Word, Excel, Powerpoint);
  • Connaissance des projets en lien avec la conservation des espèces en péril au Québec;
  • Connaissance en géomatique (ArcGIS) est un atout;
  • Expérience en intendance privée (échange avec les propriétaires pour la protection des ressources naturelles) est un atout.

Durée de l’emploi

Temps plein, à raison de 35 heures par semaine. Début du contrat dès que possible, se terminant le 31 mars 2012, avec possibilité de prolongation en fonction du financement obtenu pour 2012-2013.

Lieu de travail

Dans les locaux du Regroupement QuébecOiseaux, situés au 4545 avenue Pierre-de-Coubertin, à Montréal.

La date limite pour présenter sa candidature est le 4 novembre 2011. Veuillez faire parvenir votre curriculum vitae accompagné d’une lettre de présentation à Jean-Sébastien Guénette (directeur général du Regroupement QuébecOiseaux), à l’adresse courriel suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.. Seuls les candidats retenus seront convoqués en entrevue.

30e assemblée générale annuelle

Près de 90 membres et délégués ont participé à la 30e assemblée générale annuelle du Regroupement QuébecOiseaux, le 24 septembre dernier à Trois-Rivières. Comme il se doit, l’assemblée a permis de faire le bilan de l’année 2010-2011 et d’adopter le plan stratégique 2011-2014. Ce fut également l’occasion pour les participants d’échanger sur le développement des clubs et du loisir ornithologique en général. Les membres et délégués ont renouvelé leur confiance envers le conseil d’administration déjà en poste. À noter l’arrivée de monsieur Sébastien Cyr, des îles de la Madeleine, pour combler le vide laissé par le départ de madame Louise Lemoine. Les membres du personnel et du conseil d’administration remercient d’ailleurs madame Lemoine pour ses six années d’engagement au sein du conseil.

L’assemblée s’est terminée avec un banquet soulignant le 30e anniversaire du Regroupement, au cours duquel un hommage a été rendu à Jacques Larivée, récipiendaire du prix Charles-Eusèbe Dionne.

Jacques Larivée reçoit le prix Charles-Eusèbe-Dionne du Regroupement QuébecOiseaux

Les observateurs et observatrices d’oiseaux du Québec, réunis à Trois-Rivières dans le cadre de l’assemblée générale annuelle du Regroupement QuébecOiseaux ont honoré Jacques Larivée à titre de récipiendaire du prix Charles-Eusèbe-Dionne. Le prix Charles-Eusèbe-Dionne, créé en 2005, vise à souligner la contribution exceptionnelle d'une personne à l'avancement de l'observation et de l'étude des oiseaux du Québec.

Jacques Larivée œuvre depuis 35 ans au développement d’une base de données unique au monde, appelée Étude des populations d’oiseaux du Québec (ÉPOQ). Cet outil regroupe près de huit millions de mentions d’observations d’espèces d’oiseaux et autres données rapportées par l’ensemble des ornithologues amateurs et professionnels. Cette banque de données est devenue une référence indispensable en matière de recherches et de conservation des oiseaux et de leur habitat.

Depuis quelque temps, Jacques Larivée est également associé à des projets d’acquisition de connaissances sur les changements climatiques. Il présente régulièrement des conférences en lien avec ÉPOQ.

Outre ses engagements scientifiques, il est un acteur important au plan de l’animation et du développement du Club des ornithologues du Bas-St-Laurent. Soulignons aussi qu’il a participé à la création du Regroupement QuébecOiseaux qui fête ses 30 ans cette année.

En recevant le prix Charles-Eusèbe-Dionne, Jacques Larivée rejoint trois autres grands piliers de l’ornithologie québécoise, soit Raymond Cayouette, Normand David et André Cyr.

Plus de 1,5 million d’ornithologues au Québec!

À l’occasion de son 30e anniversaire, le Regroupement QuébecOiseaux a dévoilé les résultats d’une étude sur le profil et l’impact économique des amateurs d’ornithologie au Québec. Réalisée durant l’été 2011 par la maison de sondages SOM et le cabinet-conseil CFM Stratégies,  cette étude évalue le nombre d’observateurs d’oiseaux à plus de 1,5 million d’amateurs.

En démontrant que 22 % des ménages québécois s’adonnent à l’observation des oiseaux, l’étude vient confirmer que l’intérêt des Québécois pour ce loisir est tout aussi important que celui constaté aux États-Unis. « Nous n’avions pas de statistiques pour le Québec, mais nous soupçonnions qu’une proportion considérable de la population s’intéressait au loisir ornithologique », mentionne à ce sujet Jean-Sébastien Guénette, directeur général du Regroupement QuébecOiseaux.  Fort de ces chiffres, le Regroupement QuébecOiseaux espère maintenant que les décideurs gouvernementaux accorderont au loisir ornithologique une attention comparable à celle dont bénéficient les activités de chasse et de pêche.

Des retombées économiques considérables

Sur le plan des retombées économiques, la nouvelle étude nous apprend que les dépenses directes liées à la pratique de l’observation des oiseaux représentent une somme de 195,5 M$ annuellement. Mentionnons que cette analyse ne tient pas compte de la contribution des ornithologues aux différents projets de recherche et de conservation en cours au Québec. En 2010 seulement, les observateurs d’oiseaux du Québec ont consacré plus de 50 000 heures d’observations pour la cueillette de divers renseignements sur l’avifaune. Ces précieuses notes ont été ajoutées aux différentes banques de données sur les oiseaux du Québec.  «Sans l’engagement bénévole des amateurs, les autorités gouvernementales auraient eu à débourser plusieurs millions de dollars pour recueillir une telle somme de renseignements», ajoute Gilles Goulet, président du Regroupement QuébecOiseaux.

Cette étude sur la popularité du loisir ornithologique a été réalisée par entrevues téléphoniques, du 18 mai au 12 juin 2011, auprès de 2 003 répondants. La marge d’erreur est de 2,6 %, 19 fois sur 20.

Le Regroupement QuébecOiseaux est un organisme sans but lucratif qui représente les personnes et les organismes intéressés à l'étude, à l'observation et à la protection des oiseaux du Québec. Ses objectifs sont de favoriser le développement du loisir ornithologique, de promouvoir l’étude des oiseaux et de veiller à leur protection ainsi qu’à celle de leurs habitats.

Pour information : www.quebecoiseaux.org