Nouvelles et communiqués

Retour de l'Avicourse d'hiver en décembre 2016

 Il est grandement temps que l'Avicourse arrive!! Ceux qui ont déjà participé à l'Avicourse d'hiver savent que c'est un remède fantastique à la déprime hivernale. Vous n'y avez jamais participé? Cassez la glace, brisez l'hiver... 2016 sera votre année!

teca 2Les règles sont simples : les observations doivent être faites au Québec du 1er décembre 2016 jusqu'au 28 février 2017, et seules les espèces clairement identifiées sont comptabilisées. Les espèces hybrides ne sont pas comptabilisées. Évidemment, on demande à ce que toutes les observations soient effectuées dans le respect du code de conduite de QuébecOiseaux.

Les avicoureurs peuvent se mesurer entre eux à l'échelle régionale, ou tout simplement se lancer un défi personnel de surpasser leurs performances passés. Si vous souhaitez en apprendre d'avantage sur cet événement, un reportage complet incluant notamment quelques trucs pour observer un maximum d'espèces, a été publié l'an dernier dans l'édition d'hiver 2014 du magazine QuébecOiseaux

Lire la suite...

Le suivi SOS-POP se poursuit!

Après un ralentissement d'une année, voilà que le programme de Suivi des populations d'oiseaux en péril (SOS-POP) reprend son envol. En effet, QuébecOiseaux a reçu le financement nécessaire pour rétablir son réseau de bénévoles et poursuivre ses efforts visant à documenter l'occupation des sites importants pour la conservation des espèces en situation précaire. Précisons que ces lieux importants sont des habitats servant à la nidification ou bien des aires de concentration utilisées pour l'alimentation ou le repos des espèces concernées. Quelque 12600 sites de cette nature sont enregistrés dans la banque de données.

La liste des espèces en situation précaire s'allonge également au fil des ans. Pas moins de vingt-sept espèces ont été désignées légalement et les comités consultatifs au fédéral et au provincial ont recommandé des statuts pour treize autres taxons ce qui porte à 40 le nombre d'espèces retenues par le programme SOS-POP. Afin d'obtenir le statut de ces espèces, consultez le document Excel en cliquant ici.

Lire la suite...

Un nouveau portail eBird Québec!

eBirdQC

Le Regroupement QuébecOiseaux a récemment signé une entente avec le laboratoire d’ornithologie de l’université Cornell et Études d’oiseaux Canada afin de mettre en place un portail eBird pour le Québec. Ce portail permet aux ornithologues du Québec de contribuer au suivi des populations d’oiseaux, tout en offrant des outils interactifs de visualisation des données (cartes de répartition, histogrammes de présence, etc.).

Au cours des prochains mois, ce portail deviendra le guichet principal pour l'enregistrement des observations d'oiseaux du Québec. Du même coup, certaines observations pourront être redirigées automatiquement vers la Page des oiseaux rares et d’autres programmes de suivi des populations d’oiseaux, comme SOS-POP.

Le portail eBird Québec est en ligne à compter d’aujourd’hui à l’adresse www.ebird-qc.ca. Le formulaire ÉPOQ du Regroupement QuébecOiseaux sera quant à lui accessible jusqu'au 31 mai, mais nous encourageons les observateurs à utiliser le portail eBird Québec dès que possible.

Veuillez noter que la version française de la section «Aide» ne sera complétée qu’au courant des prochaines semaines. Entre-temps, nous vous invitons à poser vos questions sur le fonctionnement d’eBird Québec à l’adresse http://bit.ly/1fXvz28.

La 11e saison du suivi printanier des oiseaux de proie au belvédère Raoul-Roy prend son envol

Grâce au soutien financier du Ministère des Ressources naturelles et de la Faune du Québec, c'est aujourd'hui que débute la 11e saison du Suivi printanier des oiseaux de proie au belvédère Raoul-Roy, dans le parc national du Bic. Situé sur la rive sud du fleuve Saint-Laurent, l'endroit est réputé pour l’observation de la migration des rapaces. Durant les deux mois que durera le suivi, environ 5 000 rapaces seront recensés à l’observatoire, pour un total de 17 espèces, dont l’Aigle Royal, le Faucon pèlerin ainsi que le Pygargue à tête blanche, espèces à statut précaire.

© Jean-Sébastien Guénette

Lire la suite...