• Concours Le monde à vol d'oiseau

    Concours-voyage ornithologique exclusif aux membres de QuébecOiseaux. Pour y participer, votre carte de membre doit être valide au 31 décembre 2017. C’est gratuit! Près de 4 000 $ en prix. Plus de détails
  • Soirée-bénéfice

    Participez à la 3e soirée-bénéfice de QuébecOiseaux et assistez au spectacle Univers Parallèles de Damien Robitaille. 20 février 2018 à la Maison des Arts de Laval Plus de détails
  • Magazine

    Le magazine QuébecOiseaux aborde dans chaque numéro l'actualité, présente des sites d’observation fréquentés par les ornithologues amateurs, des livres, de l’équipement et un calendrier d’activités et donne des trucs pour attirer les oiseaux dans sa cour. On y retrouve aussi des chroniques portant sur les oiseaux d’ici, les observations saisonnières et la photographie. Disponible en numérique dès décembre 2017. Plus de détails
  • Appuyez le Regroupement

    En devenant membre de QuébecOiseaux, vous contribuez à la protection des oiseaux, à l'émergence de la science citoyenne et à l'amélioration du loisir ornithologique en plus d'obtenir un bouquet d'avantages exclusifs aux membres du Regroupement. Demandez votre carte dès maintenant. Plus de détails
  • eBird Québec

    Le portail eBird Québec permet aux ornithologues de contribuer au suivi des populations d’oiseaux, tout en offrant des outils interactifs de visualisation des données (cartes de répartition, histogrammes de présence, etc.). Plus de détails
  • La page des oiseaux rares

    Sûrement la source ornithologique la plus populaire au Québec, la page des oiseaux rares recoit plus d'un million de visites par année. Plus de détails
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Nouvelles et communiqués

Bénévoles recherchés pour effectuer des inventaires de Martinet ramoneur dans les bâtiments religieux du Québec

Au Québec, les bâtiments religieux (églises, presbytères, couvents) représentent 57% des sites connus de nidification et de dortoir pour le Martinet ramoneur. En effet, les cheminées adéquates pour le martinet ont généralement été construites avant 1960, ce qui est le cas de la majorité des bâtiments religieux de la province. De plus, les cheminées de tels bâtiments sont plus résistantes que les cheminées des maisons construites durant la même période, qui sont pour la plupart détériorées. Conséquemment, la conservation des cheminées de bâtiments religieux constitue une véritable bouée de sauvetage pour le Martinet ramoneur!

Nous sommes donc à la recherche de bénévoles pour effectuer des inventaires de Martinet ramoneur dans les bâtiments religieux partout au Québec. Nous avons déjà reçu plusieurs réponses, mais nous cherchons toujours à combler des manques particulièrement dans les régions suivantes : Saguenay-Lac-St-Jean, Outaouais (Bouchette), Montréal, Chaudière-Appalaches (Saint-François-de-la-rivière-du-Sud, Sainte-Croix), Bas-Saint-Laurent, Centre-du-Québec, Lanaudière, Mauricie, et Montérégie (Salaberry-de-Valleyfield, Saint-Jean-sur-Richelieu, Saint-Hyacinthe, La Présentation, Châteauguay).

Les objectifs des inventaires sont :

  • explorer les bâtiments religieux qui ne font pas déjà l’objet d’un suivi dans le cadre des inventaires du Service canadien de la faune ou du suivi des espèces en péril (SOS-POP) afin de déterminer si la cheminée est accessible et propice à être utilisée par le Martinet ramoneur;
  • déterminer si les cheminées de bâtiments religieux sont utilisées par le martinet comme lieu de rassemblement pour y passer la nuit (dortoir);
  • déterminer si les cheminées de bâtiments religieux sont utilisées par le martinet comme site de nidification.

De plus, certains bâtiments devant être rénovés prochainement seront également visés afin de vérifier leur utilisation par le martinet. Dans l’affirmative, le Regroupement QuébecOiseaux pourra intervenir auprès des gestionnaires du bâtiment afin de promouvoir des rénovations qui ne soient pas nuisibles à l’espèce.

Les bâtiments à visiter seront déterminés par le Regroupement. Une liste adaptée des cheminées à observer sera envoyée à chaque bénévole en fonction du nombre de bâtiments qu'il souhaite visiter et du secteur dans lequel il voudrait effectuer ses inventaires. Ceci évitera qu’un même site soit visité par plus d’un bénévole.

Deux inventaires (durée ~1h) devront être réalisés pour chaque bâtiment :

1- Du 21 mai au 6 juin 2014 : inventaire au coucher du soleil, pour vérifier l’utilisation de la cheminée comme dortoir;

2- Du 1er juillet au 10 août 2014 : inventaire en plein jour, pour vérifier l’utilisation de la cheminée comme site de nidification.

 

Un guide du participant vous sera envoyé avec toutes les informations nécessaires : instructions (protocole), formulaire de prise de données, brève description du Martinet ramoneur, cartes et coordonnées des bâtiments à visiter, etc.

 

En terminant, notez que les données amassées lors de ces inventaires sont compatibles et complémentaires à celles recueillies lors des suivis du Service canadien de la faune et du suivi des espèces en péril (SOS-POP). Les inventaires n’engendreront aucun dédoublement des données. Sachez également que les données des inventaires de Martinets ramoneurs dans les bâtiments religieux seront transmises au Service canadien de la faune et à la base de données sur les espèces en péril (SOS-POP).

 

Les personnes intéressées peuvent joindre Geneviève Perreault par courriel àCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ';document.getElementById('cloak715d1e0a9ba664028ba09dcc71b2f2be').innerHTML += ''+addy_text715d1e0a9ba664028ba09dcc71b2f2be+'<\/a>'; ou par téléphone au (514) 252-3190 poste 4.

Mon Grand Défi 2013

André Provost est celui qui a réussi la plus importante collecte de dons en 2013 et son équipe, les COL-Ibris, est également arrivée première.


A-provost webAndré Provost est membre du Club des ornithologues de Longueuil (COL) depuis nombre d’années. En 2012, il participe à son premier Grand Défi QuébecOiseaux. Sensible à la conservation et à la protection des oiseaux, il décide que son deuxième Grand Défi sera mémorable.  « Quand je fais quelque chose, je le fais sérieusement, je m’implique à fond », dit-il avec une pointe d’autodérision.  « De toute façon, Grand Défi ou pas, il est certain que dès que le temps me le permet, je vais observer des oiseaux.  Aussi bien en profiter pour appuyer une cause à laquelle je crois », ajoute-t-il.  D’entrée de jeu, son objectif est le championnat de collecte de don.  « C’est le but premier du Grand Défi. C’est là que je devais consacrer tous mes efforts. Le weekend d’observation, c’est la partie facile et amusante ». Peu porté sur l’informatique, il se sert tout de même de l’infolettre de son club. Heureusement, il peut compter  sur l’appui de son président, Daniel Ouellette, avec qui il fait équipe dans Les COL-Ibris.  Marieta Manolova complète le trio . « Ce sont des ornithologues! En plus, il y a des retombées directes pour notre club », dit-il. Mais il se concentre tout de même sur le contact direct pour s'assurer d'un maximum de résultats. « J’ai appelé mes amis, mes contacts et ma famille. J’ai été heureux de voir leur sensibilité à la cause du déclin des oiseaux et leur générosité m’a touché ».

Les COL-Ibris étaient au parc Michel-Chartrand, à Longueuil, dès 18h le vendredi pour le début du Grand Défi. Pour s’assurer une belle variété d’espèces, monsieur Provost a eu l’idée brillante d’aller porter du millet et des graines de tournesol  près de leur site d’observation quelques jours avant le Grand Défi.  Malgré le mauvais temps, ils sont restés jusqu’à la noirceur, le vendredi, pour reprendre leurs activités dès 7h le samedi. À 18h, ils comptaient un total de 51 espèces. « Il fallait être persévérant, mais on avait beaucoup de plaisir à faire le Grand Défi en équipe. Sans plan d’eau à proximité, nous sommes assez fiers de nos résultats », relate-t-il. « On a même eu la visite de la police, intriguée par nos activités. Une chance qu’on avait notre affiche et nos étiquettes de tirelire qui affichaient clairement le nom de QuébecOiseaux et le numéro d’organisme!  Avant qu’ils ne repartent, j'ai demandé aux policiers de mettre de l’argent dans la tirelire!» dit-il en riant de bon cœur.

Bilan du Grand Défi : 1 866.88$ pour le COL, 3 sacs Lowepro Field Station pour jumelles et 3 manteaux North Face pour les membres des COL-Ibris et une paire de jumelles Vortex, Viper HD 8X42 pour monsieur Provost.  Des retombées de plus de 3000$ pour le COL.  « C’est certain que cette année, je fais mon Grand Défi avec mon manteau des COL-Ibris, mes jumelles Vortex et mon sac à jumelles !»

Avec l’argent recueilli, les membres du COL planifient installer de nouveaux nichoirs et réparer ceux qu’ils ont installés il y un certain temps.   On souhaite en ajouter 25 nouveaux. Il y a aussi un projet de condos pour hirondelles noires dans le parc Michel Chartrand.  Ils aimeraient bien   aussi installer des postes d’alimentation dans des endroits publics du  Boisé-du-Tremblay.  De bien beaux projets.

Que tous se le tiennent pour dit, André Provost est de retour… qui recueillera plus de fonds que lui? Les paris sont ouverts.

Suivez le lien suivant: quebecoiseaux.org/gdqo si vous désirez créer ou encourager une équipe,

Bon Grand Défi à tous,


Nous tenons à remercier Vortex, Sail Plein air et Daymen Canada pour leurs généreuses commandites.

 


L'Atlas des oiseaux nicheurs en vedette

Soyez à l'écoute de l'émission Médium Large, animée par Catherine Perrin, demain matin le 15 avril 2014 dès 10:00 où Pierre Gingras livrera une chronique entèrement vouée à l'Atlas des oiseaux nicheurs du Québec. Vous pouvez synthoniser la première chaîne de Radio-Canada un peu partout au pays. Ouvrage ornithologique le plus important des 25 dernières années, l'Atlas est une référence en la matière. Le personnel de l'Atlas est actuellement en plein travail de recensement afin de nous livrer une nouvelle édition de cette "bible" des ornithologues québécois.

Formation d’intervenants clés pour la conservation de l’habitat des oiseaux en milieu agricole

Nous sommes heureux de vous informer que QuébecOiseaux a obtenu le financement nécessaire à la mise en œuvre d’un projet de Formation d’intervenants clés pour la conservation de l’habitat des oiseaux en milieu agricole.

La modification des pratiques agricoles des dernières décennies a eu des effets néfastes sur les populations d’oiseaux champêtres. De nos jours, ce groupe d’oiseaux est celui qui montre les plus importants déclins surtout expliqués par la détérioration et la perte des habitats en milieu agricole. Il est donc important d’implanter des mesures pour réduire les impacts négatifs de certaines pratiques agricoles sur la faune aviaire. Malheureusement, la méconnaissance de cette problématique par le milieu agricole est l’un des obstacles majeurs à la mise en place de correctifs.

Lire la suite...

Bonne nouvelle pour les membres de QuébecOiseaux

rabais membre latulippeLe Regroupement QuébecOiseaux est heureux d'annoncer à ses membres que nous venons de conclure une entente avec le magasin Latulippe à Québec qui offrira dorénavant un rabais allant jusque 10% sur présentation de la carte de membre individuel.

Que vous soyez ou non résident de la région de Québec, vous pourrez profiter de ce nouvel avantage exclusif dès maintenant. Nous sommes heureux de compter Latulippe parmi nos commerçants affiliés offrant des rabais aux membres individuels du Regroupement.

Nous travaillons activement à améliorer et augmenter le nombre d'avantages offerts aux membres telle l'assurance vie/accident de 25 000$, l'assurance responsabilité-civile de 5 000 000$, les participations automatiques aux concours, un rabais à l'abonnement au magazine QuébecOiseaux, tous inclus avec votre cotisation de 20$ par année.

Pour en savoir plus ou pour devenir membre, cliquez sur le lien suivant: Devenir membre