• Congrès 2017

    La période d’inscription au congrès est maintenant ouverte. Faites vite et joignez-vous à la fête en compagnie de 400 passionnés d’ornithologie, le 28 octobre prochain à Victoriaville. Organisé conjointement avec le festival Victo et ses Oies. Plus de détails
  • La page des oiseaux rares

    Sûrement la source ornithologique la plus populaire au Québec, la page des oiseaux rares recoit plus d'un million de visites par année. Plus de détails
  • Magazine

    Le magazine QuébecOiseaux aborde dans chaque numéro l'actualité, présente des sites d’observation fréquentés par les ornithologues amateurs, des livres, de l’équipement et un calendrier d’activités et donne des trucs pour attirer les oiseaux dans sa cour. On y retrouve aussi des chroniques portant sur les oiseaux d’ici, les observations saisonnières et la photographie. Plus de détails
  • eBird Québec

    Le portail eBird Québec permet aux ornithologues de contribuer au suivi des populations d’oiseaux, tout en offrant des outils interactifs de visualisation des données (cartes de répartition, histogrammes de présence, etc.). Plus de détails
  • Appuyez le Regroupement

    En devenant membre de QuébecOiseaux, vous contribuez à la protection des oiseaux, à l'émergence de la science citoyenne et à l'amélioration du loisir ornithologique en plus d'obtenir un bouquet d'avantages exclusifs aux membres du Regroupement. Demandez votre carte dès maintenant. Plus de détails
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Deux nouvelles espèces québécoises menacées

En mai dernier, le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) s’est réuni pour évaluer le statut de conservation des espèces sauvages. Deux espèces présentes au Québec s’ajoutent à la liste des oiseaux en péril, soit la Sturnelle des prés et l’Hirondelle rustique, toutes deux classées comme menacées.

Bien que les effectifs de la Sturnelle des prés au Canada demeurent relativement importants, ils sont en déclin à la grandeur de l’aire de répartition. La perte et la détérioration de son habitat de prairie, ainsi que la diminution du succès de reproduction, résultant de nouvelles pratiques agricoles, expliquent en grande partie le déclin de la population canadienne.

Comment expliquer que l’Hirondelle rustique, pourtant l’espèce d’hirondelle la plus répandue au monde, compte également parmi les espèces menacées au Canada? Comme plusieurs autres insectivores aériens nord-américains, l’espèce a fortement décliné dans l’ensemble de son aire de répartition au cours des dernières décennies, sans que les causes exactes du déclin aient pu être déterminées.

(Source : www.cosepac.gc.ca)