fbpx

Page des oiseaux rares du Québec

Par Louise Simard

Photo du jour

Aigrette garzette
Port-Menier, Anticosti, Minganie, Côte-Nord, 27 octobre 2021, © Gaétan Laprise (Alex), Gilbert Blaney

L'objectif de cette page est de faciliter la diffusion et le partage des mentions d'oiseaux rares. Nous accordons beaucoup d'importance à la protection des oiseaux et de leurs habitats et invitons donc toute personne qui observe ou photographie les oiseaux à suivre les recommandations de notre Code de conduite. Ce code vise à protéger non seulement les oiseaux, mais aussi la popularité et la réputation du loisir ornithologique.

Étant donné les nombreux débordements observés régulièrement, les observations de strigidés (chouettes, hiboux, nyctales) ne seront plus affichés sur cette page. 

Les observations affichées sur la Page des oiseaux rares ne sont pas importées dans les banques de données permettant de documenter la distribution des oiseaux. Nous vous invitons donc à inscrire vos observations sur www.ebird.quebec ou en utilisant l'application eBird Mobile.

Nous demandons aussi à tous les ornithologues de respecter certaines directives et recommandations ayant pour objectif de réduire le risque de propagation de la COVID-19.

Légende

  • Espèces exceptionnelles
  • Espèces inusitées
  • Espèces rares
  • Sous-espèces étrangères
  • Hybrides
  • Espèces d'origine captive
  • Raretés hivernales
Dernière mise à jour : jeudi 28 octobre 2021 11:10.12302389 visiteurs depuis le 2000-09-09.

Jeudi 4 juin 2020

Milan du Mississippi / Mississippi Kite
ATTENTION, PROPRIÉTÉ PRIVÉE! Saint-André-Avelin, MRC : Papineau, Outaouais

Le Milan du Mississippi est toujours présent sur la montée Marcotte à Saint-André-Avelin. C'est un secteur de chalet et peu de résidents sont présents. Cependant les résidents commenceront à arriver dès vendredi après-midi. Donc pour le respect de ceux-ci, il est préférable de venir aujourd'hui (jeudi) et demain (avant-midi) sinon en début de semaine prochaine. Merci de votre compréhension ! Charles Samoisette-Pilon

Charles Samoisette-Pilon

Mercredi 3 juin 2020

Milan du Mississippi / Mississippi Kite
ATTENTION, PROPRIÉTÉ PRIVÉE! Montée Marcotte, Saint-André-Avelin, Papineau, Outaouais

Survolait la rivière Petite-Nation vers 18 h 30, il chassait les insectes. C'est en arrivant au chalet que nous apercevons l’oiseau et son comportement a attiré notre attention ! Bingo, un Milan du Mississippi juvénile!

Charles Samoisette-Pilon et Marie-Pierre Langlois

Jeudi 25 mai 2017

Milan du Mississippi / Mississippi Kite
Aéroport de Valleyfield, MRC Beauharnois-Salaberry, Montérégie

Un Milan du Mississippi aurait été vu en migration hier (24 mai) au-dessus de l’aéroport de Valleyfield par Bob Barnhurst et Mabel McIntosh, deux « hawkwatchers » expérimentés. L’oiseau migrait vers le nord-est. Soyez donc aux aguets. L’oiseau pourrait se retrouver n’importe où au Québec. La seule mention confirmée au Québec est à Amos en Abitibi. Ces oiseaux sont reconnus pour errer loin de leur aire de reproduction.

Bob Barnhurst et Mabel McIntosh, fide Pierre bannon

Jeudi 8 juillet 2010

Milan du Mississippi / Mississippi Kite
Saint-Ulric (Bas-Saint-Laurent)

J'ai vu de quoi de fort intéressant cet après-midi, vers 12h40, vers Saint-Ulric, 15 km au sud de Matane, à environ 3km dans les terres. J'observais une Buse à queue rousse en plumage d'immature, en transition avec des plumes d'adulte, ce qui par-dessus lui donnait quand même une queue rousse. Elle tournoie s'en allant tranquillement pour aller rechercher une ascendance à environ 1,5 km de moi. Soudain un autre rapace rejoint la buse en tournoyant lui aussi : plus petit, très svelte, une longue queue, tout gris et très sombre aux extrémités des ailes et de la queue, une petite tête ronde, blanche. Et après vérification que ce n'était pas les reflets du soleil, oui, l'individu a vraiment les rémiges secondaires blanches vu de dessus. Un vol très léger, louvoyant, à la manière de la famille des milans. Visiblement en migration, vers le sud-ouest (en gros, il longeait la côte du Saint-Laurent mais un peu dans les terres). J'ai compté d'innombrables fois les oiseaux de proie dans ma vie. On peut identifier souvent des oiseaux de proie, on peut ne jamais identifier des oiseaux de proie (conditions météo, éloignement, plumages aberrants ou abondance de mue, etc...). Mais là, j'ai clairement identifié un oiseau que je n'ai jamais vu. Je connais bien les oiseaux de proie du Québec et c'est pas un oiseau de proie que je retrouve dans mon guide. En tous cas, c'est avec cette description que je suis rentré à la maison. Et ce soir en sautant sur mon guide, le verdict est sans équivoque : j'ai vu cet après-midi un Milan du Mississipi adulte (Ictinia mississippiensis), qui longeait la rive sud du Saint-Laurent, vers le sud-ouest. Ceci est donc un appel à tous les observateurs qui dans les jours suivants pourraient se trouver dans la trajectoire de cet oiseau.

Hugues Deglaire