fbpx

Témoignages des participants au Grand Défi

« Au-delà de la cause qui nous est très chère, j’adore l’aspect très zen de rester exactement au même endroit, dehors, une journée entière. C’est un autre type d’excursion, cette fois-ci entre nos deux oreilles. Et cela tisse de précieux liens d’amitié! » - André Desrochers, Les Moucherolles de Tchébec

« C’est toujours un grand plaisir de retrouver les oiseaux au printemps. Le Grand Défi me permet de faire d’une pierre deux coups. D’un côté je participe à l’Avifête de la Société d’ornithologie de Lanaudière, grande activité printanière de course aux oiseaux, à la recherche, entre autres, de l’espèce qui n’a jamais encore été vue dans Lanaudière à cette date. Et tout en m’amusant, je ramasse des fonds qui serviront à la protection des oiseaux. C’est doublement satisfaisant! » - José Gagnon, Les Grives SOLidaires

« Pour moi, le Grand Défi, c’est avant tout le plaisir de se retrouver entre amis pour vivre notre passion. C’est également l’occasion de découvrir ou re-découvrir la fantastique diversité des oiseaux de notre province. C’est le plaisir de l’inconnu et des surprises en visitant un marais, un boisé, un champ et parfois de découvrir des espèces inusitées dans l’endroit le plus inattendu, comme cette Paruline à poitrine baie chantant à tue-tête découverte dans les quelques arbres entourant un stationnement. Sans aucun doute en migration, elle nous rappelait que les arbres refuge se font de plus en plus rares pour les espèces de passage. Chaque nouvelle espèce observée nous amène un peu de joie, celle de la découverte, mais nous rappelle encore plus l’importance de participer au Grand Défi et de contribuer à la conservation de nos habitats et de la faune unique qui s’y réfugie et reproduit. » - Frédéric Hareau, les Ornitrotteurs

« Ce qui est trippant avec le Grand Défi, particulièrement dans la catégorie sans déplacement, c'est la dose d'adrénaline que donne l'observation d'un oiseau, même parmi les plus communs! Vous devriez nous voir sauter de joie lorsqu'on finit par trouver en fin de journée un groupe de pigeons en vol de l'autre côté du fleuve. C'est certain que c'est intéressant de savoir combien d'espèces ont vu les autres équipes, mais pour nous, il s'agit avant tout d'un défi qu'on se donne à nous-mêmes. On essaie de battre notre propre record bien plus qu'on essaie de se comparer aux autres équipes. Et même si on ne bat pas notre record, on passe une journée complète dehors à chercher des oiseaux et à jaser d'oiseaux avec des amis qui partagent la même passion que nous. Que demander de mieux? » - Jean-Sébastien Guénette, Les Iris matures

« Le hasard fait que cette année, deux équipes formées de membres du COMIR seront en même temps au lac Fauvel de Blainville pour se défier. De plus, nous sommes "politically correct" car nous aurons la parité gars et filles. Nous avons choisi l’UQROP car cet organisme oeuvre depuis 1986 à sauvegarder le plus d’espèces d’oiseaux de proie en les récupérant, les soignant, les réhabilitant et les remettant en liberté dans la nature pour notre plus grand plaisir. Nous souhaitons évidemment observer le plus de rapaces possible et nous sommes anxieux de savoir laquelle des deux équipes offrira le meilleur résultat à ce niveau. Enfin, nous aurons sans doute de la difficulté à mettre un terme à notre Grand Défi en fonction du nombre d’oiseaux de proie observés. » - Réjean Duval, Les Grands Ducs

« Le Grand Défi, c’est mettre notre quotidien sur pause pour un 24 heures à faire ce qui nous passionne! On y fait plein de belles rencontres, autant en terme d’espèces d’oiseaux que de personnes avec qui on jase d’ornithologie. C’est pour moi une belle occasion de redonner aux oiseaux en échange de tous les beaux moments qu’ils m’ont offerts durant l’année. » - Léa Bernier, Les Iris matures

« Pour moi, le Grand Défi c'est un 24h intense à partager avec d'autres ornithologues aussi "crinqués" que moi! À chaque année, j'ai hâte de savoir quelles seront les premières et dernières espèces observées par mon équipe. Et bien sur, il n'y a qu'au Grand Défi qu'on peut ressentir autant de joie à observer un simple pigeon! » - Geneviève Perreault, Les Hiboux de la Zizanie

« C’est en 2017 que j’ai participé à mon premier Grand Défi QuébecOiseaux. Journée mouvementée : les inondations nous ont forcé à changer notre site d’observation, mais cela a été vraiment une journée mémorable et notre valeureuse équipe a remporté le championnat avec une récolte de 4900 $. Vous aussi, vous pouvez participer aux efforts de conservation de QuébecOiseaux: faites un don ou, comme moi et des centaines de Québécois, formez une équipe et offrez-vous une expérience vraiment inoubliable. » - Sophie Thibault, L’équipe du Refuge

« Quoi de mieux que deux équipes sur le même site pour faire notre Grand Défi. On se lance des défis, on se donne des indices, on se raconte des anecdotes… éclats de rire garanties! » - Nathalie Gendron, Les Duchesses

« Participer au Grand Défi me permet d’appuyer une bonne cause et de profiter du plein air, beau temps, mauvais temps. J’espère ainsi sensibiliser nos amis à la protection des oiseaux. Ca me permet surtout de passer du bon temps avec des personnes que j’apprécie beaucoup qui m’ont initié à cette passion. C’est du plaisir assuré tout en faisant de belles observations. » - Suzanne Cholette, Les Grives SOLidaires

« Il y a toujours de belles surprises lors d'un Grand Défi. Attendre impatiemment d'ajouter une nouvelle espèce à notre liste, c'est ce qu'il y a de plus excitant, mais aussi de plus frustrant! L'année dernière, alors que le soleil était couché et que notre défi se terminait, nous avons ajouté une espèce supplémentaire à notre liste: une Chouette rayée, posée discrètement sur un arbre à la croisée de notre sentier forestier. Ces petits moments mémorables font que j'attends avec impatience notre prochain Grand Défi! » - Yong Lang, Les Hiboux de la Zizanie.


Vous aimeriez ajouter votre témoignage? Envoyez votre texte à l'adresse Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Vos dons en action!

  • Club des ornithologues de l’Outaouais

    Les fonds récoltés dans le cadre du Grand Défi ont permis au Club des ornithologues de l’Outaouais de faire un inventaire de sites de reproduction du Bruant sauterelle, soutenir un projet de recherche pour prédire l’habitat de la Paruline du Canada et d’effectuer des suivis de nichoirs pour le Merlebleu de l’Est et le Canard branchu.
  • Club des ornithologues de Québec

    Le Club des ornithologues de Québec a recueilli au fil des ans près de 7000$ qui ont permis, entre autres, la construction d’une volière pour les oiseaux sauvages, la protection d’habitats critiques dans des milieux humides, l’appui à un camp ornithologique pour les jeunes et l’entretien de nichoirs à hirondelles.
  • Observatoire d’oiseaux de Rimouski

    Les fonds récoltés lors de l'activité du Grand Défi permettent de soutenir la coordination de la station de baguage du Rocher-Blanc : rémunération du maître-bagueur, accueil des visiteurs et logement des stagiaires de l'Observatoire d’Oiseaux de Rimouski. Ces fonds sont d'une aide précieuse pour l'observatoire en fonction des besoins changeants chaque année.
  • Société du loisir ornithologique de l’Estrie

    Les fonds récoltés par la Société du Loisir Ornithologie de l’Estrie dans le cadre du Grand Défi serviront à entretenir un vaste réseau de plus d’une centaine de nichoirs à Hirondelles bicolores, rustiques et à front blanc.
  • Canards Illimités Canada

    Canards Illimités consacre les fonds recueillis à son programme de nichoirs. Ce dernier soutient et encadre des bénévoles passionnés dans l’établissement et le suivi de réseaux de nichoirs destinés aux canards arboricoles. Chaque année, de nouveaux sites d’intérêt sont proposés aux quatre coins du Québec. Nous attendons le vôtre.
  • Observatoire d'oiseaux de Tadoussac

    Les fonds amassés lors du Grand Défi ont permis à l'Observatoire d'oiseaux de Tadoussac de développer des ateliers de sensibilisation auprès du grand public et d’offrir un camp ornithologique pour les jeunes.
  • Club des observateurs d’oiseaux de la Haute-Yamaska

    En 2018, des membres du Club des observateurs d’oiseaux de la Haute-Yamaska ont découvert une ferme qui abrite trois espèces d’hirondelles soit bicolore, rustique et à front blanc. En partenariat avec la Fondation pour la sauvegarde des écosystèmes en Haute-Yamaska, près de 1450$ seront investis pour protéger ces importantes populations d’hirondelles.
  • Union québécoise de réhab. des oiseaux de proie

    Les fonds amassés aideront l’UQROP à bâtir un centre d’interprétation afin d’ouvrir "Chouette à voir!" à l’année. Ce centre innovateur assurera la pérennité de l’organisme et de sa mission de conservation des oiseaux de proie. Dans ce lieu de découvertes et d’émerveillement, il sera possible d’admirer la plus importante collection vivante d’oiseaux de proie du Québec.
  • QuébecOiseaux

    En 2019, les fonds récoltés lors du Grand Défi serviront aux actions d’intendance auprès des propriétaires de bâtiments ayant une cheminée occupée par le Martinet ramoneur. Ils permettront également d’entreprendre des démarches auprès de gestionnaires de sablières, de carrières et de cannebergières pour la protection de l’Hirondelle de rivage.
  • Société d'ornithologie de la Vallée du Richelieu

    En mai 2018, la Société d’ornithologie de la vallée du Richelieu a tenu plusieurs activités grâce à ses généreux parrains, Les Géocoucoureurs et Les Pèlerins de la montagne qui ont amassé 2155 $. Les dons soutiennent notamment le RON junior, en place depuis trois ans, permettant à plusieurs jeunes d’observer des oiseaux et de se sensibiliser à l’importance de la protection des oiseaux et de leurs habitats.
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10