• Concours Le monde à vol d'oiseau

    Concours-voyage ornithologique exclusif aux membres de QuébecOiseaux. Pour y participer, votre carte de membre doit être valide au 31 décembre 2017. C’est gratuit! Près de 4 000 $ en prix. Plus de détails
  • Soirée-bénéfice

    Participez à la 3e soirée-bénéfice de QuébecOiseaux et assistez au spectacle Univers Parallèles de Damien Robitaille. 20 février 2018 à la Maison des Arts de Laval Plus de détails
  • Magazine

    Le magazine QuébecOiseaux aborde dans chaque numéro l'actualité, présente des sites d’observation fréquentés par les ornithologues amateurs, des livres, de l’équipement et un calendrier d’activités et donne des trucs pour attirer les oiseaux dans sa cour. On y retrouve aussi des chroniques portant sur les oiseaux d’ici, les observations saisonnières et la photographie. Disponible en numérique dès décembre 2017. Plus de détails
  • Appuyez le Regroupement

    En devenant membre de QuébecOiseaux, vous contribuez à la protection des oiseaux, à l'émergence de la science citoyenne et à l'amélioration du loisir ornithologique en plus d'obtenir un bouquet d'avantages exclusifs aux membres du Regroupement. Demandez votre carte dès maintenant. Plus de détails
  • eBird Québec

    Le portail eBird Québec permet aux ornithologues de contribuer au suivi des populations d’oiseaux, tout en offrant des outils interactifs de visualisation des données (cartes de répartition, histogrammes de présence, etc.). Plus de détails
  • La page des oiseaux rares

    Sûrement la source ornithologique la plus populaire au Québec, la page des oiseaux rares recoit plus d'un million de visites par année. Plus de détails
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
janvier 2017

Le printemps dans les pages du magazine QuébecOiseaux

28n3QuébecOiseaux n’avait jamais présenté de banc d’essai de trépieds pour lunette d’approche. C’est désormais chose faite! Pour cette édition printanière, l'auteur de la chronique Équipement a réuni un éventail de marques et de modèles triés sur le volet, et choisi de présenter séparément les deux parties du trépied : les « pattes » et la « tête ». Avec pour objectif de laisser le lecteur déterminer son « combo » préféré – ou de lui permettre d’améliorer son combo actuel en lui adjoignant une meilleure tête ou de meilleures pattes.

Lorsqu’il est question de « projet de conservation », on pense spontanément à la protection d'une forêt mature, à la conservation d'un milieu humide ou à la création d'une réserve écologique, entre autres exemples. Pourtant, plusieurs projets sont réalisés dans des milieux façonnés par les humains. C'est le cas pour l’Hirondelle de rivage qui fait l'objet d'un reportage présentant des initiatives de conservation, notamment dans les sablières en exploitation.

Sous le titre « Des nids chez les humains », un deuxième reportage aborde l’étonnante capacité d'adaptation des oiseaux qui les amène parfois à construire leur nid à des endroits improbables: le rebord d'une fenêtre, le dessous d'une corniche ou d'un pont, dans une boîte aux lettres ou un pot de fleurs, sur un lampadaire ou même sur la tête d'une statue. Pratiquement tous les endroits peuvent être propices pour élever sa progéniture, en autant que les humains laissent la nichée tranquille!

La chronique Côté cour, côté jardin est entièrement consacrée aux abreuvoirs pour colibris qui attirent également d'autres espèces qui ne sont pas nectarivores à proprement parler, mais qui ont le bec sucré. Comment choisir judicieusement un modèle et l’installer de manière adéquate, quels types de pare-fourmis utiliser, quel est le mélange de nectar idéal selon le moment de la saison, autant de questions auxquelles répond cet article.

Le Mésangeai du Canada n’a jamais été aussi présent dans l’actualité depuis que la Société géographique royale du Canada a proposé d’en faire l’oiseau emblème du Canada. Cette espèce, généralement méconnue du public, occupe pourtant une place de choix – mais également méconnue – dans l’histoire ornithologique du pays. La chronique Histoire naturelle aborde ce sujet et rappelle entre autres les différents noms que cet oiseau a porté au fil des siècles, de Wisakedjak comme l'appelaient les Algonquins, au surnom Whisky-jack attribué par les Anglais.

La chronique Destination invite les lecteurs à découvrir le marais Cooper situé sur la rive ontarienne du lac Saint-François, à une soixantaine de kilomètres de Montréal. Au cours des dernières années, cette aire protégée a fait l'objet d'un audacieux projet de restauration qui profitera à la faune ailée. Près de 200 espèces ont été observées à cet endroit.

À lire également, une entrevue avec l'ornithologue Samuel Denault, un portrait de l'Urubu à tête rouge, un récit de l’écrivain Jean O'Neil illustré par le peintre animalier Ghislain Caron, ainsi que les actualités, les observations saisonnières, le calendrier des activités, la chronique photo et le traditionnel défi d’identification.

Cette nouvelle édition de QuébecOiseaux sera distribuée aux abonnés au cours de la troisième semaine de février et apparaîtra en kiosques au début de mars. Ceux qui souhaitent s’abonner ou se réabonner doivent le faire d’ici le 10 février 2016 pour que l’édition printanière soit incluse dans l’abonnement.

Connectez-vous pour commenter