Bulletin Le Migrateur

Le Migrateur - octobre 2015

 

 
LE BULLETIN ÉLECTRONIQUE DU REGROUPEMENT QUÉBECOISEAUX
OCTOBRE 2015
PLUS DE 30 ANS À SUIVRE LES POPULATIONS D'OISEAUX
Faites un don

QUÉBECOISEAUX ET LA COMMUNAUTÉ

Lire sur le site WEB

Suivez-nous sur F A C E B O O K
Commentez sur T W I T T E R

Retour sur l'Assemblée générale 2015

La 34e assemblée générale annuelle de QuébecOiseaux a eu lieu à Bécancour le 12 septembre 2015. Ce fut encore une fois une belle occasion pour les personnes présentes de faire part de leurs intérêts pour l'observation et la conservation des oiseaux et de témoigner de leur soutien au développement du loisir ornithologique au Québec. Au total, 70 délégués(es) et membres individuels ont participé aux délibérations. Ce fut aussi une belle occasion de rencontrer des employés de QuébecOiseaux.

Parmi les faits saillants, mentionnons le dépôt du rapport d'activités, la présentation des états financiers vérifiés, des actes des administrateurs et la nomination de l'auditeur pour l'exercice 2015-2016. Les membres présents ont de plus obtenu une copie du plan stratégique qui orientera les actions de l'organisation pour les quatre prochaines années.

Crédit photo : Danièle Ulrich

Compte-tenu des nouveaux règlements (adoptés l'année dernière) qui prolongent notamment à deux ans le mandat des administrateurs, aucune élection au conseil d'administration n'était prévue. Le processus électoral a par contre fait l'objet d'une présentation par Jean-Sébastien Guénette et Marie Dumontier au cours de laquelle ils ont tracé un portrait de l'effectif actuel et conséquemment de la participation des membres aux élections. La difficulté pour plusieurs membres associatifs et individuels à participer à la vie démocratique de l'organisation a amené le conseil d'administration à revoir le processus électoral. Un projet de vote électronique a été présenté et sera étudié au cours de l'année pour être soumis à la prochaine assemblée générale. Il convient ici de remercier Michel Gosselin pour sa remarquable contribution à la réflexion et au développement de ce projet.

Les participants ont par ailleurs accueilli un nouveau membre associatif, soit la Société d'ornithologie de la vallée du Richelieu qui était représentée par son président, monsieur Pierre Bergeron.


Le dossier de la chasse à la tourterelle a été abordé brièvement. Les nombreux clubs et individus qui ont répondu au questionnaire sur la question ont permis à QuébecOiseaux d'élaborer sa réponse officielle de à cette proposition. Les membres seront informés de la suite de ce dossier dès qu'une décision sera prise par le Service canadien de la faune d'Environnement Canada.

En fin d'assemblée, Marie Dumontier a annoncé la tenue de notre première soirée bénéfice qui aura lieu le 17 mars 2016 au Conservatoire de musique de Montréal. Au menu, cocktail dînatoire, quatuor à cordes et prestation surprise. Soyez à l'affut pour plus d'information!

Du changement au conseil d'administration

Réal Bisson (président), Raynald D'Aoust (trésorier), André Desrochers (vice-président), Alain Desrosiers, Marie Dumontier, José Gagnon, Alain Hogue, Daniel Jauvin, Suzanne Labbé (secrétaire) et Jacques Larivée, les membres du conseil d'administration élus l'an dernier poursuivent leur mandat en 2017. Étant donnée la démission de Jean-Daniel Gagné au printemps dernier, monsieur Renaud Gilbert occupe maintenant son poste après qu'une résolution ait été adoptée en ce sens par le conseil d'administration. Il y a encore deux autres postes vacants à la suite des départs de Frédéric Bussière et de Jonathan Roy. Ces postes seront comblés par le conseil d'administration au cours de l'automne.

Nous profitons de cette occasion pour remercier chaleureusement messieurs Gagné, Bussière et Roy pour le temps qu'ils ont généreusement accordé au bon fonctionnement de l'organisation.

HAUT


Le monde à vol d'oiseau

Voilà vraiment un concours sur mesure pour les membres de QuébecOiseaux. Mieux qu'un billet acheté au dépanneur, votre statut de membre est tout ce qu'il vous faut pour y participer! En plus, votre adhésion vous accorde de nombreux avantages tels un important escompte à l'abonnement au magazine QuébecOiseaux, une assurance accident/vie de 25 000$ etc...


QuébecOiseaux est le porte-parole de la voix ornithologique du Québec. Il a l'expertise et la crédibilité scientifique pour défendre les dossiers importants pour la biodiversité et le monde ornithologique en général. QuébecOiseaux représente les intérêts de ses membres et défend la cause des oiseaux; il se bat pour la survie des espèces et investit temps et énergie dans la conservation des espèces. Il représente plus de 5000 membres des 31 clubs d'ornithologie affiliés au Regroupement.

Assurez-vous que votre adhésion sera en vigueur au 31 décembre 2015, sinon, n'attendez pas pour renouveler votre cotisation.

Pour une troisième année consécutive, QuébecOiseaux vous offre la chance de vous envoler pour un voyage ornithologique à faire rêver : Costa Rica, Catalogne, Arizona, Colombie, Îles Galápagos...

Le premier prix, un chèque-voyage de 3 500 $ applicable sur l’une des destinations ornithologiques offertes généreusement par Groupe Voyage VP est valable pour une période de 2 ans.

Serge Beaudette, bien connu pour ses qualités d’accompagnateur et pour ses captivants récits de voyage illustrés de superbes photos, accompagnera les voyageurs. Vous pouvez avoir un aperçu des voyages planifiées pour 2016-17 en consultant notre section Voyages ornithologiques.

Pour le 2e prix, Vortex, offre un autre de ses impressionnants produits d’optique, soit une lunette de repérage Viper HD 15-45x65 et un trépied Summit SS-P, d’une valeur marchande de 1 365 $.

Vous n'êtes pas membre?

Ces prix seront tirés parmi les membres individuels de QuébecOiseaux. Il suffit donc de devenir membre ou de vous assurer que votre adhésion soit en règle au 31 décembre 2015. Le processus d'adhésion est simple et ne prend que quelques minutes. Vous pouvez aussi appeler le 1 888 OISEAUX et faites le 6 pour vous inscrire par téléphone. L'adhésion ne coûte que 20$/an et vous offre une panoplie d'avantages

Pour vérifier le statut de votre adhésion, vous n'avez qu'à ouvrir une session sur le site Web de QuébecOiseaux et cliquer sur le bouton bleu où s’affiche votre nom, en haut à droite de l’écran. Suivez ensuite le lien Mon profil et cliquez sur l’onglet Adhésions.

Pour plus de détails et pour consulter les règlements du concours, cliquez sur www.quebecoiseaux.org/voyage2015

Bonne chance à tous!
L'ornithologie, un rôle économique en croissance

Les activités de plein air au Québec ont un important impact économique. Une étude d’Environnement Canada menée en 2012, révèle que les Québécois dépensent annuellement 8,9 milliards de dollars pour leurs activités liées au plein air. Le Québec se classe ainsi au deuxième rang des provinces canadiennes, pour les activités axées sur la nature visées par l’enquête.

Un sondage réalisé par SOM en 2011 indiquait qu’une proportion de 20% de la population québécoise s’intéressait aux oiseaux, ce qui à l'époque représentait +/- 1,5 million d'ornithologues. Conséquemment, une enquête de CFM Stratégies* révélait alors un marché de 195,5 millions de dollars strictement lié au loisir ornithologique.

Un nouveau sondage SOM a été effectué au début du mois de septembre 2015, et nous avons été ravis d'apprendre que 32% de la population du Québec s'intéresse maintenant aux oiseaux et contribue à l’économie en investissant dans leur loisir. On compte desorrmais plus de 2,6 millions d'amateurs d'ornithologie au Québec!

Les données économiques récentes reliées à l’ornithologie ne sont pas encore disponibles, mais un calcul conservateur peut estimer une augmentation proportionnelle (60%) qui représenterait à un bassin économique de près de 339 millions de dollars.

Les chiffres de SOM semblent confirmer des études menées par, le US Fish and Wildlife Services, et Environnement Canada dans son Enquête canadienne sur la nature (2012)** qui mentionnent que l'observation d'oiseaux est le loisir qui connait la croissance la plus rapide en Amérique du Nord.
Sources: *Analyse des retombées économiques selon les dépenses liées à la pratique de l’ornithologie : projections sur la population québécoise par CFM Stratégies (2011), **ENQUÊTE CANADIENNE SUR LA NATURE 2012, Environnement Canada, sondages SOM 2011 et 2015.

Une première publicité télé pour le magazine QuébecOiseaux

Les amateurs de l'émission Fou des oiseaux auront surement remarqué que nous commanditons la série et que nous nous sommes aussi partenaires du concours pour lequel le téléspectateur est invité à repérer l'indice QuébecOiseaux.

Depuis le 12 octobre dernier, une publicité de 30 secondes pour la promotion de notre magazine QuébecOiseaux est diffusée lors de chacun des épisodes. Nous sommes très fiers de la qualité de cette publicité et nous souhaitons qu'elle génère plusieurs abonnements.

Nous vous invitons à cliquer sur le lien suivant afin de visualiser la publicité : https://www.youtube.com/watch?v=-PSw52Z_Wl8

Nous tenons à remercier la firme DB Com Média qui a accepté de réaliser gratuitement cette publicité, particulièrement Monsieur Denis Boucher pour sa générosité et Patrick Guérard pour sa belle créativité.



Nest Watch se dote d'un chapitre québécois

QuébecOiseaux vient d’être nommé chapitre québécois pour le programme de suivi de la nidification NestWatch (www.nestwatch.org). C’est d’ailleurs le premier chapitre à être nommé à l’extérieur des États-Unis.

Le programme NestWatch est géré par le Cornell Lab of Ornithology, au même titre qu’eBird, et permet de récolter de précieuses informations sur la nidification des oiseaux. En plus de contribuer à la science, les observateurs bénéficient de nombreux outils pour suivre les nids qu’ils trouveront à la maison, ou à l’extérieur.

Au cours des prochains mois, QuébecOiseaux va donner un coup de main au niveau de la promotion du programme ainsi que de la traduction du site Web. De plus, nos programmes de science citoyenne en lien avec le suivi de la nidification des oiseaux utiliseront progressivement NestWatch comme plateforme pour la soumission des données.



1 000 fois merci

Cette formule est souvent utilisée, usée peut-être mais cette fois-ci... 1 000 fois justifiée.

Au moment d'écrire ces lignes, le Regroupement QuébecOiseaux peut compter sur la confiance et le support de 1 035 membres individuels! À chacun de ces membres, nous vous disons du fond du coeur un chaleureux MERCI!

À la veille de notre première campagne de recrutement, en 2013, nous comptions moins de 100 membres. Aujourd'hui, non seulement avons-nous décuplé nos effectifs mais 75% des membres ont choisi de combiner leur adhésion à un abonnement au magazine, dont près de 500 personnes qui sont Membre individuel avec abonnement pour 2 ans.

Pourquoi il est important de vous dire merci

Parce-que vous nous aidez à faire une différence dans le développement du loisir ornithologique, dans le suivi des populations d’oiseaux, et dans la conservation.

Parce que le poids politique d'une forte représentativité nous permettra d'apporter les changements espérés dans une situation environnementale de plus en plus préoccupante.

Parce-que l'adhésion de chaque membre constitue une approbation de notre mission. Un appui financier qui nous permet d'entreprendre des dossiers importants qui sans ce support, ne pourraient prendre vie.

Donc au risque de nous répéter, merci à chacun de nos membres qui ont choisi de faire une différence, de s'impliquer et souhaiter des changements positifs pour le bien être des populations d’oiseaux du Québec.
.

Une campagne de recrutement plus... humaine

Certains le savent, d'autres pas, mais l'équipe de QuébecOiseaux compte une dizaine de biologistes qui s'affairent à des projets de conservation, de suivi des populations, et de loisir ornithologique.

Quand nous vous rencontrons lors d'événements publics, plusieurs sont étonnés d'apprendre que QuébecOiseaux n'est pas qu'un regroupement de clubs ou une équipe de rédaction du magazine. D'autres sont étonnés de tous les projets de conservation que nous avons réalisés au fil des ans.

Quant aux lecteurs du Migrateur et du magazine, à toutes les fois qu'on vous rencontre, les réactions sont similaires : combien il est plaisant de mettre un visage sur un nom qu'on a l'habitude de lire.

Nous avons donc choisi pour notre 3e campagne de recrutement de membres, de vous présenter nos biologistes et de donner un caractère plus humain à notre organisme.

Les abonnés au magazine et au Migrateur ne sont pas automatiquement membres de QuébecOiseaux... cela serait trop beau! On parle de plus 6 000 personnes. Imaginez tous les projets qu'on pourrait réaliser pour les oiseaux! Des projets qui vous tiennent à cœur puisque nous consulterons nos membres pour connaître leurs préoccupations et leurs propositions de projets.

Voici donc les quatre premières publicités à paraitre dans ce nouvel effort de recrutement. Pour en savoir plus sur les projets de chaque biologiste, vous avez accès à un de leurs projets en cliquant sur la publicité. Vous pouvez aussi consulter tous nos projets dans la section Nos projets du site web de QuébecOiseaux.
















Pour en avoir plus sur les projets de Simon Bédard, vous pouvez lui écrire au Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Pour écrire à Yong Lang utilisez le même format, soit Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. pour Stéphane Lamoureux et Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. pour Catherine Dion.

Venez découvrir notre belle équipe et laissez-vous séduire par leur passion. Et n'oubliez pas que le meilleur coup de pouce que vous pouvez leur donner est votre adhésion comme membre individuel :)
Un premier appui de la Fondation TD des amis de l'environnement

Nous sommes heureux de vous annoncer que nous venons de recevoir un appui financier de 4 000$, gracieuseté de la Fondation TD des amis de l'environnement. Ce financement sera entièrement consacré au volet conservation puisqu'il a été obtenu dans le déploiement du Grand Défi 2015.

Nous remercions la Fondation TD pour cet appui et nous souhaitons que cette contribution soit le début d'une collaboration qui s'établira pour des années à venir.

La municipalité de Béarn adapte sa réglementation pour la protection d’un oiseau en péril

Le Regroupement QuébecOiseaux tient à féliciter la municipalité de Béarn, au Témiscamingue, pour l’adoption d’une modification à sa réglementation sur le ramonage afin de protéger le Martinet ramoneur, un oiseau en péril. Le martinet utilise presque exclusivement les cheminées de maçonnerie pour se reposer et pour sa reproduction. Depuis 1989, la municipalité de Béarn prend en charge le ramonage annuel des cheminées sur son territoire. Or, par cette modification, la municipalité de Béarn fait le choix d’adapter la période de ramonage aux besoins très spécifiques de cet oiseau. Ainsi, le ramonage des cheminées de briques, de béton et de pierres qui sont propices à la présence de Martinets ramoneurs, est reporté au début du mois de septembre, évitant de déranger l’oiseau durant sa courte présence au Québec. La municipalité tiendra également un registre de ces cheminées pouvant être occupées par le martinet. Il s’agit de la première réglementation municipale au Québec à nous être rapportée et qui soit rédigée dans le but précis de protéger un oiseau en péril.

Monsieur Luc Lalonde, maire de la municipalité, considère « que les élus peuvent contribuer à la protection de cette espèce menacée ». C’est pourquoi les membres du conseil municipal ont adopté à l’unanimité cette modification à leur réglementation.

« J’espère que cette action inspirera d’autres municipalités prenant en charge le ramonage des cheminées sur leur territoire », renchérit Mario Gervais, Béarnais, ornithologue amateur et instigateur du projet.

Les biologistes Yong Lang et Geneviève Perreault, qui travaillent activement à la protection du martinet, accueillent cette nouvelle avec enthousiasme. « C’est une initiative qui montre que toute organisation ou instance gouvernementale peut prendre les mesures requises pour protéger une espèce en péril. Parfois, il suffit de changer légèrement notre façon de faire et tout le monde peut en sortir gagnant », ajoute Yong Lang.

Crédits photo : Conseil d'administration Danièle Ulrich.