fbpx

Distinctions honorifiques

Mabel McIntosh

Année de nomination: 2019

L’implication bénévole de Mabel MacIntosh se calcule en chiffres astronomiques, que ce soit pour la durée de l’engagement ou le nombres d’activités auxquelles elle a participé et participe toujours !

Son dévouement pour la cause des oiseaux, qui a débuté en 1961, ne s’est jamais tari depuis et se manifeste au sein de différentes activités.  Voici quelques chiffres qui parlent d’eux-mêmes :

  • Elle participe au suivi des oiseaux de proie depuis 1980. Elle a ainsi accumulé 30 000 heures d’observation réparties entre 38 sessions printanières de recensement et 39 automnales, au cours desquelles plus de 250 000 oiseaux de proie ont été comptés ;
  • Elle est membre du conseil d’administration de l’organisme Protection des oiseaux du Québec de 1966 à 1996, dont elle sera notamment responsable de la publication du bulletin de liaison The Song Sparrow, de 1970 à 1985, et elle préside actuellement le comité « Suivi des oiseaux de proie » ;
  • Elle a été coéditrice des « études d’oiseaux de proie » pour la région de l’Est des Grands lacs de la Hawk Migration Association of North America pendant 10 ans ;
  • Elle a mis sur pied et participé pendant plusieurs années au programme de baguage de passereaux au Parc naturel Terra-Cotta, parc pour lequel elle a milité activement pour sa création ;
  • Elle a participé pendant 20 ans au programme des oiseaux nicheurs du Québec, ayant elle-même déjà trouvé 78 nids en une seule saison ;
  • Elle a réalisé 26 recensements dans le cadre du Programme nord-américain du Relevé des oiseaux nicheurs (BBS) de 1966 à 1992.

Par son engagement sans limite pour les oiseaux de proie, Mabel McIntosh a apporté une contribution significative à l’avancement des connaissances sur les populations de ces espèces. Peu d’études peuvent en effet se targuer de couvrir une telle longévité, 30 ans. En fait, il n’y a que six suivis des oiseaux de proie qui ont une telle durée, ce qui témoigne de l’importance du travail accompli bénévolement par Mabel McIntosh, sous ce volet. Alors, imaginez quand on considère ses nombreuses autres réalisations !

Mabel McIntosh est une personne modeste, qui ne recherche pas la célébrité. Son engagement lui a néanmoins valu quelques reconnaissances : elle a été nommée vice-présidente honoraire de Protection des oiseaux du Québec, en 2002, déclarée membre honoraire du Regroupement QuébecOiseaux, en 2003, et, lors des célébrations du centenaire de Protection des oiseaux du Québec, en 2017, on a reconnu et souligné son implication pour le suivi des oiseaux de proie. 

Mabel McIntosh est un exemple de dévouement pour nos amis les oiseaux et une source d’inspiration pour tous ceux qui veulent s’impliquer pour leur conservation.