fbpx

Prix Charles-Eusèbe-Dionne

Le prix Charles-Eusèbe-Dionne, créé en 2005 par le Regroupement QuébecOiseaux, vise à souligner la contribution exceptionnelle d'une personne à l'avancement de l'observation et de l'étude des oiseaux du Québec.

En retenant ce nom, le Regroupement QuébecOiseaux a voulu rendre hommage au premier véritable ornithologue québécois, qui a vécu de 1846 à 1925. Pendant 43 ans, Charles-Eusèbe Dionne a été conservateur du Musée zoologique de l'Université Laval. En plus d'articles sur les oiseaux, il a publié Les oiseaux du Canada, en 1883, puis le Catalogue des oiseaux de la province de Québec avec des notes sur leur distribution géographique, en 1889. Son oeuvre maîtresse, Les oiseaux de la province de Québec, a été publiée en 1906, et a marqué le début du développement de l'ornithologie québécoise contemporaine.

Un abrégé de la carrière de Charles-Eusèbe Dionne a été publié dans l'édition du printemps 1996 (vol. 7, no. 3) du magazine QuébecOiseaux.


Liste des récipiendaires

Michel Gosselin

Michel Gosselin a participé à la publication de plus de 400 ouvrages sur l’ornithologie. Il a été responsable de la collection de 125 000 spécimens d'oiseaux du Musée canadien de la nature pendant près de 30 ans. Cette collection représente environ le quart de toutes les espèces d'oiseaux de la Terre, y compris certaines éteintes.

Lire la suite...

Jacques Larivée

Jacques Larivée œuvre depuis 35 ans au développement d’une base de données unique au monde, appelée Étude des populations d’oiseaux du Québec (ÉPOQ). Cet outil regroupe près de huit millions de mentions d’observations d’espèces d’oiseaux et autres données rapportées par l’ensemble des ornithologues amateurs et professionnels. Cette banque de données est devenue une référence indispensable en matière de recherches et de conservation des oiseaux et de leur habitat.

Lire la suite...

André Cyr

Professeur titulaire à l’Université de Sherbrooke depuis 1978, André Cyr est bien connu de la communauté ornithologique grâce à ses apparitions comme chroniqueur dans la série télévisée 1-888-OISEAUX et à ses capsules diffusées sur les ondes de Météomédia. Il a été le président fondateur de la Société du loisir ornithologique de l’Estrie et a participé à la rédaction de plusieurs articles et ouvrages sur les oiseaux, dont Jardins d’oiseaux (1988) et l’Atlas saisonnier des oiseaux du Québec (1995). En plus des quelque 140 conférences de vulgarisation scientifique qu'il a données aux quatre coins de la province, il a aussi présenté plus de 90 communications scientifiques dans le monde.

Normand David

Normand David est un incontournable de l’ornithologie québécoise. Vulgarisateur émérite, traducteur accompli et bénévole engagé, il a grandement contribué à structurer l’ornithologie québécoise, en particulier grâce à ses travaux sur la répartition et le statut des oiseaux du Québec. Membre fondateur de l’Association québécoise des groupes d’ornithologues, devenue QuébecOiseaux, il a dirigé l’organisation durant près de 20 ans. Auteur de nombreux articles, il participe depuis 1975 à la rédaction de la chronique sur les observations saisonnières québécoises publiée dans le magazine américain North American Birds. Normand David s’est vu décerner le Prix Charles-Eusèbe-Dionne lors du Congrès des ornithologues amateurs du Québec de 2006.

Raymond Cayouette

Le premier récipiendaire du prix Charles-Eusèbe-Dionne a été Raymond Cayouette, qui a reçu le prix en septembre 2005, lors du banquet du 50e anniversaire du Club des ornithologues de Québec. M. Cayouette a travaillé au Jardin zoologique de Québec durant 40 ans et a été très actif à la Société zoologique de Québec. Il a lancé le premier Recensement des oiseaux de Noël à l’hiver 1943, fondé le Club des ornithologues de Québec en 1955 et été rédacteur du Bulletin ornithologique de 1956 à 1975. Auteur de nombreux articles, tant de vulgarisation que scientifiques, M. Cayouette a publié deux ouvrages fort importants dans l’histoire de l’ornithologie québécoise : Les oiseaux du Québec (Cayouette et Grondin, 1972) et Nichoirs d’oiseaux (Cayouette et Grondin, 1978). Ce bâtisseur de l’ornithologie québécoise est décédé le 13 juin 2006, à l’âge de 90 ans.