Intendance de l’habitat de la Paruline à ailes dorées dans la MRC de Brome-Missisquoi

Depuis 2008, le Regroupement QuébecOiseaux travaille sur un projet de conservation de la Paruline à ailes dorées dans un territoire agroforestier qui couvre les municipalités d’Hinchinbrooke et de Godmanchester. Le travail que nous y avons effectué jusqu’à maintenant et les bons résultats obtenus permettent de proposer la même démarche dans un deuxième secteur de l’habitat essentiel candidat de cette espèce au Québec. Le programme présenté propose donc d’identifier les habitats réellement occupés par l’espèce dans le secteur du Lac-Brome et de réaliser des démarches d’intendance auprès des propriétaires de sites orphelins situés sur des terres privées où l’espèce niche. Ce travail d’identification des sites et de démarche d’intendance vise éventuellement à proposer des manières réalistes d’aménager le territoire dans le but de conserver, dans le temps et au bon endroit, une certaine proportion d’habitats ouverts en régénération arbustive pour la Paruline à ailes dorées. À ce sujet, nous prévoyons que le projet pilote que nous menons actuellement en Montérégie Ouest (PIH-6540) avec plusieurs intervenants clés (AFM, ingénieurs forestiers, MAPAQ, SCF, SCABRIC, MRC du Haut-Saint-Laurent, Hydro-Québec) deviendra une référence en matière d’aménagement du territoire pour la Paruline à ailes dorées.

L’été 2016 sera consacré à un travail de terrain qui nous permettra d’identifier et valider les habitats potentiels et les sites de nidification réels de la Paruline à ailes dorées dans le secteur du Lac-Brome (une partie importante de l’habitat essentiel candidat situé en terres privées). Cette validation donne suite à la planification cartographique que nous réalisons dans le cadre d’un précédent projet. Cette activité de validation favorisera la mise en place de mesures d’intendance ciblées aux bons endroits et avec les bons propriétaires. Le secteur d’intervention se situe approximativement dans le quadrilatère formé par les chemins d’Iron Hill, du Centre, de Miltimore et du boulevard Pierre Laporte. Par la suite, l’année 2017-2018 permettra de finaliser l’activité de validation des habitats potentiels, mais surtout de réaliser les actions d’intendance auprès des propriétaires ciblés lors des activités de validation des sites de nidification. Des cahiers de propriétaire seront produits et présentés aux propriétaires dans le but de les sensibiliser à la protection de cette espèce et de son habitat. Finalement, des signatures de lettres d’intention de conservation volontaire seront sollicitées et permettront la planification de la prochaine phase des travaux de conservation que nous projetons dans pour le futur: c’est-à-dire intégrer le maintien d’habitat ouvert en régénération dans la planification des aménagements, en collaboration avec les intervenants clés.