Blogue

Nouveau règlement concernant les foyers au bois à Montréal : une menace pour le Martinet ramoneur?

La Commission permanente sur l’eau, l’environnement, le développement durable et les grands parcs de la Ville de Montréal tient actuellement une consultation publique sur le projet de règlement concernant les appareils et les foyers permettant l’utilisation d’un combustible solide.

Selon ce qui est stipulé dans ce projet de règlement, à compter du 31 décembre 2020, les Montréalais devront cesser l’utilisation de leur appareil de chauffage au bois, sauf s’il fait l’objet d’une certification confirmant qu’il n’émet pas plus de 1,3 g/h de particules fines dans l’atmosphère. De plus, dès l’entrée en vigueur du règlement qui est prévue pour l’hiver 2015, il sera interdit d’utiliser un foyer ou un poêle à bois en période de smog.

Bien que le Regroupement QuébecOiseaux se réjouisse d’un projet de règlement qui contribuera à améliorer la qualité de l’air à Montréal, nous avons tout de même quelques préoccupations quant aux impacts potentiels que celui-ci pourrait avoir pour le Martinet ramoneur, une espèce en péril qui trouve refuge dans les cheminées pour se reposer ou y faire son nid. D’autant plus que d’autres municipalités risquent d’emboîter le pas à Montréal.

Le nouveau resserrement des normes permises incitera possiblement plusieurs propriétaires à enlever ou modifier leur foyer ou appareil de chauffage au bois, ce qui pourrait, par la bande, mener à des modifications à la cheminée qui la rendrait incompatible pour son utilisation par le Martinet ramoneur (ex. : installation d’un pare-étincelle, d’un chapeau ou d’une gaine métallique à l’intérieur de la cheminée). Or, les cheminées en maçonnerie qui sont adéquates pour le Martinet ramoneur, sont habituellement construites avant 1960 et se font de plus en plus rares.

Par ailleurs, des propriétaires effectuant des travaux sur leur cheminée pendant l’été, pourraient par inadvertance, détruire des nids ou des œufs de Martinet ramoneur, ce qui contrevient au Règlement sur les oiseaux migrateurs ainsi qu’à la Loi sur les espèces en péril. Une importante campagne d’information auprès du public serait donc nécessaire afin d’éviter de telles situations.

Le Regroupement QuébecOiseaux présentera donc un mémoire à la Commission permanente sur l’eau, l’environnement, le développement durable et les grands parcs de la Ville de Montréal, le 8 décembre prochain, pour faire part de ses préoccupations et proposer quelques recommandations par rapport au projet de règlement afin qu’il puisse s’harmoniser pour l’utilisation des cheminées par le Martinet ramoneur.

Pour plus d’information sur le Martinet ramoneur, consultez notre dépliant « Connaître et protéger le Martinet ramoneur »