décembre 2016

Des jeunes recensent les oiseaux de Noël

Le Recensement des oiseaux de Noël pour les jeunes (RON junior) fait son entrée au Québec. L'objectif est de favoriser la relève ornithologique, tout en contribuant à la lutte au décrochage nature!

Le Recensement des oiseaux de Noël est le plus ancien programme de suivi des oiseaux en Amérique du Nord. Il se déroule durant la première moitié de l'hiver, avec l'objectif de  dénombrer tous les oiseaux présents dans un cercle de 24 km de diamètre. Ce dénombrement requiert habituellement beaucoup de déplacements, et se prête donc plus ou moins bien à l'initiation des plus jeunes.

En 2007, Tom Rusert et Darren Peterie, deux ornithologues de la vallée de Sonoma, en Californie, ont eu l'idée d'organiser en marge de ce dénombrement une activité visant plus  spécifiquement les jeunes. Depuis, l'activité a connu une croissance fulgurante aux États-Unis et au Canada. La Société de conservation, d'interprétation et de recherche de Berthier et ses îles (SCIRBI) et la Société d'ornithologie de Lanaudière ont été parmi les premiers groupes à tenter l'expérience au Québec. En décembre 2015, à leur tour, la Société d'ornithologie de la  allée du Richelieu et QuébecOiseaux ont mis de l'avant un projet- ilote qui a connu beaucoup de succès. L'objectif est maintenant de reprendre cette activité un peu partout au Québec, avec la collaboration des clubs d'ornithologie ou de toute autre organisation qui s'intéresse au loisir ornithologique.

Voici quelques recommandations pour la mise en place d'un Recensement d'oiseaux de Noël destiné aux jeunes.

> Prévoir une activité d'une demi-journée (par exemple, de 8 h à 13 h), incluant une randonnée à pied de 60 à 90 minutes maximum. Au-delà de ces limites, les petites jambes commenceront à se fatiguer.

>Viser le groupe d'âge des 4 à 16 ans. Des sous-groupes pourront ensuite être formés en fonction de l'âge. Un adulte doit obligatoirement accompagner chaque jeune, et ce tout au long de l'activité.

>Choisir une fin de semaine entre le début décembre et la mi-janvier. La deuxième moitié de décembre est habituellement à éviter pour ne pas entrer en conflit avec le temps des Fêtes et les traditionnels Recensements d'oiseaux de Noël qui feront en sorte que les ornithologues bénévoles seront moins disponibles pour dédoubler leurs efforts sur le terrain.

> Prévoir un local pour accueillir les jeunes et leurs parents afin de faire le décompte des oiseaux observés. Ce local devra idéalement être tout près de l'itinéraire choisi et être doté de toilettes.

> Favoriser un itinéraire avec plusieurs postes d'alimentation, où les oiseaux seront facilement observables. Une longue randonnée en forêt où les enfants n'apercevront au loin qu'une sittelle et deux mésanges risque de les laisser sur leur appétit. Les parcs-nature possédant un réseau de mangeoires et un pavillon d'accueil sont idéaux pour cette activité.

> Ne pas oublier d'inviter tout le monde à passer aux toilettes avant de partir! Les petites vessies se remplissent vite et se contiennent plus difficilement...

> Débuter la randonnée avec un très bref exposé sur le fonctionnement des jumelles, la morphologie générale des oiseaux et les façons de les localiser.

> Le décompte des espèces observées doit idéalement se faire à l'intérieur. Si des commanditaires ou des bénévoles offrent une collation et du chocolat chaud, ce sera encore mieux! Une présentation PowerPoint avec des photos des espèces les plus communes permettra de revenir sur l'identification de ces oiseaux et de répondre aux questions des jeunes.

> Quelques bénévoles seront nécessaires, notamment pour l'accueil des jeunes et l'animation des groupes (quatre à six jeunes par groupe). Ces bénévoles devront être des ornithologues expérimentés et à l'aise avec les enfants.

> Prévoir au moins un guide d'identification par groupe. Les adultes qui ont des jumelles dont ils ne se servent pas peuvent évidemment les apporter. Elles pourront être fort utiles, car les jeunes sont rarement équipés.

> Utiliser le portail eBird Québec (www.ebird.quebec) pour documenter et partager les observations. Idéalement, une liste distincte doit être créée dans eBird pour chaque groupe de jeunes. En outre, il ne faut pas hésiter à partager ses listes avec QuébecOiseaux (nom d'usager : quebecoiseaux). Il est aussi recommandé de remplir les listes avec les jeunes au moment de la compilation des observations, ce qui leur permettra de s'initier à la science citoyenne.

> Les réseaux sociaux constituent de bons moyens pour promouvoir l'activité. Selon leur âge, les jeunes ne sont pas tous sur Facebook, mais leurs parents ou leurs grands-parents sans doute, du moins pour la plupart. Sur Twitter, utiliser le mot-clic #RONjunior.

 


Pour en savoir plus
Site Web de QuébecOiseaux : www.quebecoiseaux.org/ronjunior
Guide pour l'organisation de l'activité (en anglais seulement) : http://www.sonomabirding.com/resources/PDF-Files/CBC4KIDS-2013.pdf

 

Connectez-vous pour commenter