• Grand Défi QuébecOiseaux

    L'édition 2018 du Grand Défi arrive bientôt c'est le temps pour choisir la date de votre défi de 24 heures. Votre participation est précieuse! Plus de détails
  • Magazine

    Le magazine QuébecOiseaux aborde dans chaque numéro l'actualité, présente des sites d’observation fréquentés par les ornithologues amateurs, des livres, de l’équipement et un calendrier d’activités et donne des trucs pour attirer les oiseaux dans sa cour. On y retrouve aussi des chroniques portant sur les oiseaux d’ici, les observations saisonnières et la photographie. Disponible en numérique dès décembre 2017. Plus de détails
  • Appuyez le Regroupement

    En devenant membre de QuébecOiseaux, vous contribuez à la protection des oiseaux, à l'émergence de la science citoyenne et à l'amélioration du loisir ornithologique en plus d'obtenir un bouquet d'avantages exclusifs aux membres du Regroupement. Demandez votre carte dès maintenant. Plus de détails
  • eBird Québec

    Le portail eBird Québec permet aux ornithologues de contribuer au suivi des populations d’oiseaux, tout en offrant des outils interactifs de visualisation des données (cartes de répartition, histogrammes de présence, etc.). Plus de détails
  • La page des oiseaux rares

    Sûrement la source ornithologique la plus populaire au Québec, la page des oiseaux rares recoit plus d'un million de visites par année. Plus de détails
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Nouvelles et communiqués

L’été dans les pages du magazine QuébecOiseaux

L’édition estivale du magazine QuébecOiseaux est en kiosque. Sous le titre «L’œil de cristal du Nunavik», un premier reportage permet de découvrir l’avifaune du nouveau Parc national des Pingualuit, dans l’Arctique québécois. Un second reportage intitulé «Les liaisons dangereuses» porte sur l’hybridation entre la Paruline à ailes bleues et la Paruline à ailes dorées qui risque d’entraîner la disparition de cette dernière, une espèce en péril. Une chronique colorée dévoilant tous les trucs pour attirer l’Oriole de Baltimore au jardin, une excursion dans le Parc national de la Mauricie, une entrevue avec l’ornithologue musicien Antoine Ouellette, et un portrait du Moqueur roux sont également au sommaire de cette nouvelle édition du magazine publié par le Regroupement QuébecOiseaux.

Des cheminées artificielles pour venir en aide au Martinet ramoneur

Montréal, le 29 mai 2008 – Le Regroupement QuébecOiseaux, en collaboration avec le Service canadien de la faune, Junco Technologies, l’École d’architecture de l’Université Laval, la Société de biologie de Montréal et le Fonds de rétablissement des espèces en péril, a récemment installé une cheminée artificielle pour le Martinet ramoneur sur la toiture du Musée de la nature et des sciences à Sherbrooke, et une autre sur celui d'un des bâtiments du Jardin botanique à Montréal.

3 000 000 de visiteurs sur la Page des oiseaux rares

C'est durant la fin de semaine que la Page des oiseaux rares du Québec a accueillit son 3 000 000e visiteur. Mise à jour quotidiennement depuis le 9 septembre 2000 par madame Louise Simard, cette page affiche des informations sur la localisation des espèces rares ou exceptionnelles au Québec, aidant ainsi les ornithologues qui souhaiteraient observer ces oiseaux.

Rappelons aussi que le Regroupement QuébecOiseaux avait pris la décision en décembre dernier de déménager la page sur son propre site Web, en y ajoutant de nouvelles options, telles que l'archivage des mentions, ainsi qu'un moteur de recherche, qui permet aux observateurs d'afficher les mentions historiques pour une espèce donnnée. Depuis, près de 2 000 visites quotidiennes sont enregistrées sur le site.

Une nouvelle saison pour 1-888-OISEAUX

Le magazine « 1-888-OISEAUX » est de retour à la télévision de Radio-Canada dès le dimanche 20 avril à 14h30 et, cette année encore, il propose aux amateurs d'ornithologie 10 rendez-vous palpitants en pleine nature.

Quelques changements marquent cette 8e saison. Tout d'abord, deux nouveaux chroniqueurs font leur entrée. Il s'agit de Mario St-Georges et de Gilles Lacroix. Mario St-Georges est biologiste de formation et expert en ornithologie. Chaque semaine, en compagnie de l'animatrice Geneviève Bouffard, il nous fera découvrir les plus beaux sites d'observation des oiseaux dans la région métropolitaine. Communicateur hors pair, il nous fera partager ses coups de cœur. Attendez-vous à de belles découvertes.

Gilles Lacroix est bien connu des adeptes de l'émission puisqu'il s'est fait connaître par son ingéniosité et ses inventions au volet « Faites la cour aux oiseaux ». Dorénavant, Gilles Lacroix sera là chaque semaine pour nous livrer ses trucs et ses secrets pour attirer les oiseaux chez soi. Vous aurez droit à des informations précises vous permettant de réaliser vous-même chacune de ses créations. Des plans détaillés seront disponibles sur notre site Internet.

Chaque semaine, vous retrouverez également nos collaborateurs habituels, soit Jean-Philippe Gagnon du Biodôme de Montréal à la chronique « Habitat » et Jean-Sébastien Guénette du Regroupement QuébecOiseaux à la « Question du public ».

De plus, grâce à l’appui de la Fondation de la faune du Québec, les amateurs d’ornithologie pourront soumettre leurs questions à des experts via le site Internet de l’émission. Les réponses seront publiées en ligne chaque semaine. Enfin, en regardant « 1-888-OISEAUX », vous courrez la chance de gagner de nombreux prix, dont un voyage à l’Île d’Anticosti, une collaboration de Parcs Québec. Vous trouverez tous les détails sur : www./radio-canada.ca/1888oiseaux.

Soyez là pour la première de « 1-888-OISEAUX » le dimanche 20 avril à 14h30. Les oiseaux seront au rendez-vous, c’est garanti.

7e saison du Suivi printanier des oiseaux de proie au belvédère Raoul-Roy

C'est ce dimanche que débute la 7e saison du Suivi printanier des oiseaux de proie au belvédère Raoul-Roy, dans le parc national du Bic. Situé sur la rive sud du fleuve Saint-Laurent, l'endroit est réputé pour l’observation de la migration des rapaces. Durant les deux mois que durera le suivi, environ 5 000 rapaces seront recensés à l’observatoire, pour un total de 17 espèces, dont l’Aigle Royal, le Faucon pèlerin ainsi que le Pygargue à tête blanche, espèces à statut précaire.

Ce suivi a comme premier objectif la caractérisation de l’abondance et de la richesse des rapa-ces passant au sud du fleuve Saint-Laurent, ainsi que l’estimation de la tendance de l’abondance pour chacune des espèces observées. Le deuxième but est de déterminer les conditions météorologiques favorables à la migration des rapaces, grâce à la prise des données printanières.

Le suivi se poursuivra jusqu'au 17 mai prochain. D'ici là, tous les observateurs d'oiseaux sont invités visiter le site afin de contempler le spectacle de la migration printanière des oiseaux de proie.

pave

Si vous ne voyez pas le thermomètre, votre fureteur n'est probablement pas à jour.40 000$13 759$

Partenaires financiers

  • 1
  • 2
  • 3
Reconnaissance ONL