fbpx

Nouvelles et communiqués

Bilan de l'Avicourse d'hiver 2017-2018

Après 3 mois d'observations hivernales aux quatre coins de la province, l'édition 2017-18 de l'Avicourse d'hiver a pris fin le 28 février à 23h59. Depuis quelques semaines le décompte ne bougeait pque très peu. On peu conclure qu'on a tiré l'essentiel des possibilités recensement pour cet hiver.

À la conclusion de l'exercice, les statistiques sont les suivantes :

Lire la suite...

Une superbe troisième soirée-bénéfice

foule webLa soirée Univers parallèles, présentée par la Sépaq le 20 février dernier à la Maison des arts de Laval, a été un franc succès. Près de 250 personnes étaient réunies à l’occasion de cet événement festif en soutien à la mission de QuébecOiseaux. Nous remercions chaleureusement tous les participants pour leurs contributions. Nous vous invitons d’ailleurs à consulter la galerie de photos de la soirée.

Crédit photo: David Gendron

Le succès de cette soirée s’exprime aussi par des recettes totales (monétaires, en service et en nature) de plus de 71 000 $.

Lire la suite...

Épidémie de mycoplasmose confirmée dans le sud du Québec

Voici une mise à jour du Centre québécois sur la santé des animaux sauvages (CQSAS) confirmant malheureusement l'épidémie de mycoplasmose dans le sud du Québec. Nous vous invitons à suivre les recommandations émises par le CQSAS.

Au cours du mois de février nous avons reçu plusieurs signalements observateurs d'oiseaux du sud du Québec rapportant des oiseaux présentant des lésions oculaires. La présentation clinique observée sur les photos fournis par les observateurs est hautement suggestive de mycoplasmose.

Nous avons reçu un roselin familier fortement affecté trouvé à Laval le 15 février. L'examen postmortem réalisé sur cet oiseau a permis de confirmer notre suspicion. En effet, des lésions histologiques caractéristiques de mycoplasmose, incluant une infiltration des muqueuses de la conjonctive et des voies aériennes par un grand nombre de cellules inflammatoires de type lymphoïde, ont été observées. De plus, Mycoplasma gallisepticum a été détecté à partir d'un écouvillon de la conjonctive par méthode moléculaire (PCR).

Lire la suite...

Cas de mycoplasmose suspectés chez des passereaux sauvages fréquentant les mangeoires

Voici un communiqué émis par le Centre québécois sur la santé des animaux sauvages en lien avec l'épidémie de mycoplasmose qui sévit depuis quelques temps. Il serait important de suivre les recommandations du CQSAS afin de freiner la progression de l'épidémie et de leur rapporter tout cas suspect.

Nous suspectons des cas d'infections par la bactérie Mycoplasma gallisepticum chez des roselins familiers et des chardonnerets jaunes dans les régions de Montréal et de Trois-Rivières. Cette suspicion est en fait basée sur la présence de lésions oculaires hautement caractéristiques de cette condition infectieuse. Ceci étant dit, pour l'instant nous n'avons pas pu confirmer la présence de cette infection en laboratoire.

La mycoplasmose, connue en anglais sous le nom Mycoplasmal conjunctivitis ou House finch eye disease, est une maladie infectieuse bactérienne qui affecte les yeux et les voies respiratoires supérieures des oiseaux. Le roselin familier (Carpodacus mexicanus) est de loin l'espèce la plus fréquemment affectée par cette condition. Cette infection a aussi été documentée chez d’autres passereaux, tels que le chardonneret jaune (Carduelis tristis), le roselin pourpré (Carpodacus purpureus), le gros-bec errant (Coccothraustes vespertinus) et le durbec des sapins (Pinicola enucleator). Dans l'éclosion présente des infections sur un plectrophane des neiges (Plectrophenax nivalis) et un cardinal rouge (Cardinalis cardinalis) sont aussi suspectées.

Lire la suite...

Le printemps dans les pages du magazine QuébecOiseaux

Le Canard branchu et quelques autres barboteurs sont en vedette dans deux reportages de la prochaine édition du magazine QuébecOiseaux : l'un sur la séduction par le plumage et l'autre sur Canards Illimités, un organisme qui multiplie les aménagements de conservation au Québec depuis plus de 40 ans.

Un troisième reportage permet de découvrir le Goéland bourgmestre, un oiseau méconnu qui se tient généralement à 'écart des humains et dont les comportements dans son aire de nidification, en Arctique, sont des plus étonnants.

L'eau et les oiseaux aquatiques sont aussi présents dans la chronique Destination consacrée à un sentier de Venise-en-Québec donnant accès à un ruisseau, un marais et une tourbière, en plus de quelques peuplements forestiers, autant d'habitats qui attirent les oiseaux comme des aimants dans l'axe migratoire du lac Champlain.

Lire la suite...

L’Atlas sera couché sur papier

Nous sommes heureux d’annoncer que le Deuxième atlas des oiseaux nicheurs du Québec méridional sera bel et bien offert en format papier. Le comité de direction de l’Atlas a en effet approuvé le tout voilà quelques jours. Un sondage effectué en 2015 faisait déjà état du grand intérêt de la communauté ornithologique pour un ouvrage papier. Vous pourrez donc feuilleter le livre à votre guise, le garder en souvenir de votre participation, ou encore l’offrir en cadeau! L’impression de l’Atlas assurera la pérennité d’un ouvrage collectif qui fera figure de référence pour plusieurs décennies. Les personnes intéressées à se procurer le livre pourront l’acheter en prévente dans le courant de 2018.

Lancement de la 2e édition du Prix QuébecOiseaux du bénévolat

Chaque année, de nombreux ornithologues font activement preuve de dévouement pour favoriser le développement de leur loisir, promouvoir l'étude des oiseaux et veiller à la conservation des oiseaux et de leurs habitats. C’est sur ces personnes que reposent le succès et le dynamisme d’organisations comme QuébecOiseaux et ses clubs affiliés. En fait, l’ensemble de la communauté ornithologique bénéficie de leurs engagements. QuébecOiseaux souhaite rendre hommage à ces passionnés et invite la communauté ornithologique à prendre part au processus de nomination.

Lire la suite...

L'Avicourse d'hiver arrive bientôt

C’est dans quelques semaines à peine que commencera l’Avicourse d’hiver 2017-18.

Le compte à rebours est enclenché et c’est le 1er décembre que la course sera lancée. Les règles sont simples : les observations doivent être faites au Québec, du 1er décembre 2017 jusqu’au 28 février 2018, et seules les espèces clairement identifiées sont comptabilisées. Les espèces hybrides sont exclues. QuébecOiseaux demande à tous les participants que leurs observations soient effectuées dans le respect du code de conduite des ornithologues.

Lire la suite...