fbpx

Bourses du Fonds Atlas

Réparation de la cheminée de l'égise de Saint-Jovite et maintien de l'accès pour le Martinet ramoneur

Aux mois de mai, juin, juillet et août les martinets ramoneurs entrent dans la cheminée pour y trouver un abri pour la nuit (dortoir). Depuis 1999, en collaboration avec le Service canadien de la faune, le club fait annuellement un décompte de la fréquentation. Cette cheminée qui accueille jusqu'à 358 martinets est essentielle au maintien de cette espèce dans la région immédiate. En effet il n'existe aucun autre dortoir dans les environs. Le plus près est situé au nord à Labelle (30 km) et au sud à Saint-Jérôme (80 km).

L'extrémité supérieure de la cheminée a été reconstruite en 2017 sur environ 2 m de hauteur. Suite au remplacement de la fournaise au mazout par une fournaise au gaz naturel, la cheminée a été débranchée du système de chauffage de l'église à l'automne 2019. Le Conseil de la Fabrique accepte de maintenir en place la cheminée pour que les martinets continuent à s'y réfugier, i.e. que suite aux recommandations du club il accepte de ne pas fermer la sortie avec un couvert et de maintenir une ouverture à l'entrée au sous-sol. Cependant la cheminée a besoin de réparation. En absence de ces travaux la cheminée se dégradera par l'effet conjugé des infiltrations d'eau et de l'action du gel et du dégel. Les coûts de réparation augmenteront en conséquence et sans entretien le dortoir disparaîtra. Le club et le Conseil de la Fabrique profiteront de l'occasion pour implanter un panneau d'interprétation présentant l'importance de ce lieu pour la protection du martinet ramoneur dans la région.

Montant reçu des Bourses du Fonds Atlas: 1 000 $