fbpx

Bourses du Fonds Atlas

Sensibilisation, inventaire et construction de nichoirs avec des jeunes du secondaire à Lavaltrie

Le projet a pour but de sensibiliser les élèves aux différentes problématiques pouvant affecter la faune aviaire. Pour ce faire, trois volets seront explorés : un atelier en classe sur l’impact des pratiques agricoles sur les oiseaux champêtres et riverains, une construction de nichoirs et un inventaire faunique dans la Zone Importante de Conservation des Oiseaux (ZICO) de Contrecoeur.

Pour l’atelier, les élèves impliqués se pencheront sur la question des impacts des pratiques agricoles sur les populations d’oiseaux champêtres et riverains. En se basant sur une approche d'apprentissage par problèmes, ces élèves devront proposer des pratiques favorisant les oiseaux et élaborer un plan d’action ciblé sur une action particulière, soit la fabrication de structures de nidification. Les élèves fabriqueront et installeront les nichoirs sur l'île Bouchard dans le fleuve Saint-Laurent, grâce aux partenariats établis avec des propriétaires. L’objectif final est donc de favoriser la nidification de deux espèces ciblées dans la région, l'hirondelle bicolore et le canard branchu.

L’atelier abordera également l’approche de conservation du territoire pour protéger des populations d’oiseaux. Une section abordera particulièrement la Réserve nationale de faune des îles de Contrecoeur ainsi que la Zone Importante pour la Conservation des Oiseaux qui y est reliée. Le Comité ZIP est le gardien de la ZICO de Contrecoeur. À ce titre, le Comité ZIP a comme mandat de documenter l'état des habitats fauniques. Suite à l’atelier, les élèves seront appelés à participer à un vrai inventaire faunique dans la ZICO de Contrecoeur, qui permettra d'appuyer le Comité ZIP dans son mandat. Ceux-ci seront accompagnés par un biologiste et un membre d’une société d’ornithologie locale. L’inventaire sera par la suite publié de façon officielle sur le site de la ZICO. Les élèves auront donc la chance de participer activement dans une activité de conservation qui aura de réelles retombées locales.

Montant reçu des Bourses du Fonds Atlas: 1 500 $